medias

Grèves à la BnF : le personnel inquiet pour l'avenir des effectifs

Antoine Oury - 05.10.2018

Edition - Bibliothèques - greve BnF - Action publique 2022 bnf - emplois bibliotheque nationale france


Les organisations syndicales CGT — FSU — SUD Culture de la Bibliothèque nationale de France annoncent deux mouvements de grève, les 9 et 13 octobre prochains, contre « un projet de réorganisation du service public » porté par l'établissement. La volonté gouvernementale de « maîtrise de la masse salariale » de la BnF soulève par ailleurs les craintes du personnel.


La BnF en grève le 31 janvier 2013
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 


Ce sont deux mouvements de grève qui sont annoncés pour ce début du mois d'octobre : le 9, pour commencer, les agents de la BnF se joindront au cortège interprofessionnel annoncé dans les rues de la capitale et partout en France pour manifester pour le progrès social et contre les inégalités, à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, Solidaires, FIDL, UNEF et UNL.

 

Le 13 octobre, les agents de la Bibliothèque nationale de France seront à nouveau mobilisés avec une grève du service public dans le Hall Est du site de Tolbiac « pour renforcer l’emploi, nos missions, pour la stabilisation en CDI des précaires et contre les réorganisations régressives ».

 

Depuis plusieurs semaines, les signaux d'alerte sont particulièrement flagrants, selon les organisations syndicales. Au mois de juillet, plusieurs comptes-rendus de réunions évoquaient une baisse du plafond d'emplois de la Direction des Collections (DCO), qui gère l'ensemble des départements de l'établissement patrimonial. L'épisode avait déjà inquiété l'intersyndicale et les personnels quant à la situation des ressources humaines de l'établissement.

 

On vous l'avait bien dit, ou Cassandre syndicaliste


L'intersyndicale CGT — FSU — SUD Culture affirme désormais que ces signes n'étaient qu'avant-coureurs de la réorganisation du service public en cours à la BnF, et s'est engagé dans un boycott des réunions préparatoires avec la direction. 

 

Parmi les mesures particulièrement contestées, l'augmentation de la limite du nombre de samedis travaillés par an pour les agents titulaires, la possible création d'un cycle de travail du mardi au samedi ou encore le recours au monitorat étudiant.

Le projet de la direction sera présenté au CHSCT d'octobre, puis au Comité technique et au Conseil d'Administration à la fin du mois de novembre.

 

 

L'intersyndicale estime que le projet de la direction prépare le terrain pour Action publique 2022, l'initiative du gouvernement pour réduire les dépenses publiques. Il faut dire que le ministère de la Culture n'a pas vraiment fait de mystère, en annonçant au cours de la présentation du budget 2019 « [u]n effort de maîtrise de la masse salariale de la BnF »...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.