Grèves dans les universités : les étudiants investissent les présidences

Clément Solym - 08.04.2009

Edition - Société - grèves - universités - radicalisation


Face à la position du gouvernement qui se radicalise, les étudiants montent des actions de plus en plus spectaculaires afin qu’on n’oublie pas leur mouvement de protestation entamé depuis deux mois et demi. C’est ainsi qu’à Paris, le directeur du Crous a été retenu par un groupe d’étudiants dans la journée de mardi.

Le Crous a rapporté qu’une « cinquantaine de personnes se revendiquant comme un collectif a d'abord investi, vers 12h30, le restaurant universitaire, dans l'objectif de faire une opération repas gratuits, sans succès. Puis ils ont envahi les services administratifs et retenu le directeur et son adjoint pendant une grosse heure ». La police a ensuite procédé, dans le calme, à l’évacuation des locaux.

A l’université d’Orléans, c’est une centaine d’étudiants qui a investi la présidence en retenant le président au sein de son bureau. Après quelques heures, ce dernier a pu repartir libre. Mais les étudiants restent dans les locaux. Le même phénomène s’était produit à l’université de Renne 2 lundi soir.

A Strasbourg, la tension monte également entre la direction et les étudiants. Le dialogue doit s’instaurer à nouveau avec le ministère afin de ramener le calme dans l’ensemble des universités françaises. Et pourtant, le pouvoir en place ne semble pas vraiment prendre ce chemin…