medias

Grèves et mouvement social : moins de lecteurs en librairies

Victor De Sepausy - 18.12.2019

Edition - Librairies - grèves réforme retraite - librairies chiffre affaires - vente livres


Il n’y aura manifestement pas de trêve pour Noël, dans les grèves qui touchent actuellement le pays. Or, après le départ du Haut-Commissaire, Jean-Paul Delevoye, c’est Laurent Pietraszweski qui prend les commandes de la réforme. Mais le mouvement social démarré en France ce 5 décembre n’en démord pas — avec des conséquences multiples pour le commerce.



 
Le secteur de la librairie, décrypté par l’Observatoire (périmètre de 250 établissements, représentant un tiers du CA en France) indique que l’activité accuse le coup. Depuis la première grève du 5, le chiffre d’affaires est en recul de 4,6 % en regard de 2018, qui subissait déjà avec de véritables variations, l’incidence des Gilets jaunes.

En regard de 2017, la perte est cependant de 9,5 %, masquant une forte amplitude entre les établissements, souligne l’Observatoire — entre -57 % et + 53 %, tout de même. 

« Cette amplitude confirme que l’impact des mouvements sociaux dépend fortement de la localisation des librairies, certaines étant très pénalisées par des centres-villes désertés, d’autres avantagées par l’intensification des achats d’une clientèle de quartier », indique l’Observatoire dans son analyse.


 

Or, ce sera les dernières journées de décembre qui s’avéreront les plus significatives : le week-end du 21 décembre (et 22 pour les librairies ouvertes), représente un cinquième du chiffre d’affaires annuel du secteur.

Des espoirs d’autant plus forts que fin novembre, « l’activité des librairies était bien orientée avec une progression, par rapport aux onze premiers mois de 2018, de + 3,6 % au comptant et de + 8,4 % en incluant les ventes aux collectivités (bibliothèques et établissements scolaires) ».

Reste que, selon nos informations, le commerce en ligne est littéralement en train de s'empiffrer – et le géant américain en tête de liste. « On le voit dans les données de vente », nous assure un éditeur. « Même si les livraisons peuvent connaître quelques couacs, on enregistre une hausse de presque 18 % sur internet par rapport à 2018. »

Le nouveau M. Retraites, comme il est surnommé, parviendra-t-il à calmer le jeu pour permettre aux commerçants de retrouver le sourire ? Difficile à dire d’autant plus que cet ancien de Auchan fait déjà l’objet d’une affaire, pour une mission facturée plus de 71.000 €, alors qu’il était député. Indemnités de licenciement, assure le gouvernement. 


Commentaires
Vu le marasme niveau commande de ce mois de décembre, je m'en rends assez bien compte.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.