medias

Guerre des prix : HarperCollins retarde aussi ses ebooks

Clément Solym - 11.12.2009

Edition - Economie - guerre - prix - ebook


À la suite de Simon & Schuster et Hachette Book Group, qui ont décidé de retarder de quatre mois la parution des versions numériques de leurs livres, un nouvel entrant dans l'arène décide de placer la barre plus haut encore : HarperCollins.

Au cours d'une interview, le directeur général, Brian Murray explique qu'à compter de janvier ou février, cinq à dix ouvrages seront concernés. Leur date de mise en vente en ebook sera retardée de quatre semaines à six mois (sic !) selon le livre.

Retard, pour mieux vendre du papier

Selon lui, la vente à 9,99 $ des ebooks par les cybermarchands entraînera une réduction de l'offre et du choix, parce que les éditeurs ne pourront pas miser autant qu'ils le faisaient sur les auteurs. En parallèle, il ne désavoue pas l'ebook : au contraire, sa maison envisage de travailler plus encore à des ouvrages applications commercialisables sur iTunes, en théorie, mais serait alors vendue plus cher.

Pour Hachette, la situation est simple : « Nous faisons cela pour protéger notre industrie. Je ne peux pas m'asseoir et regarder ces années à bâtir des auteurs, vendus aujourd'hui pour des prix aussi bas. Il s'agit de l'avenir de l'entreprise. »

Une attitude sans avenir

Mais pour autant, cette solution est-elle viable ? Un analyste évoqué par le Wall Street Journal explique que cette tentative d'endiguer la popularité croissante des livres vendus pour 9,99 $ n'a que peu de chance de réussir. « Si vous donnez du contenu numérique au consommateur, il va réellement acheter plus. Mais si vous le lui refuser, alors vous le motiver à acheter un ouvrage chez un concurrent, ou d'envisager de le pirater, ce qui n'a pas encore frappé l'industrie du livre, mais pourrait survenir probablement l'an prochain. »

Étonnante similitude avec le rapport EbookZ, faisant un étant du piratage de livres français sur le net : cette dernière pointe en effet que les livres les plus piratés sont ceux de Deleuze, pour la raison que l'on ne trouve pas de version poche ni proposés en numérique. Une corrélation qu'il serait dangereux de négliger...

Et Amazon s'en lave de toute manière les mains...

D'autant plus que de son côté Amazon continue de tirer sur la corde, en se fichant éperdument des tentatives vaines des éditeurs : hier, nous découvrions en effet que les précommandes pour deux ouvrages volontairement retardés par leurs éditeurs se retrouvaient à des prix invraisemblables de 7,99 $... Un comportement largement compris parce qu'analysé et qui vise simplement à offrir des produits vendus à perte, pour s'emparer et accaparer le marché. Par la suite, il suffit de bâtir un solide monopole sur la vente de produits numériques pour assurer une grande rentabilité.

Chose qui n'étonnera pas, les deux livres en question sont publiés chez Simon & Schuster et HarperCollins et concernent les livres de Sarah Palin et Stephen King...

Le prix unique du livre numérique
, plus que jamais, est d'actualité.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.