Guillaume Musso, un effet explosif chez Hachette

Nicolas Gary - 27.07.2018

Edition - Economie - chiffre affaires Lagardère - économie livre édition - Guillaume Musso Hachette


L’activité du groupe Lagardère a fait des heureux durant le premier semestre 2018. Avec 3,366 milliards € de chiffre d’affaires, l’entreprise affiche 4,4 % de croissance. Mais pour l’activité éditoriale de Lagardère Publishing, la période est légèrement moins attractive. 


Inauguration Furet du Nord Kremlin Bicêtre
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Un milliard d’euros de chiffre d’affaires pour les six premiers mois de l’année, contre 1,019 milliard sur la même période l’an passé, cela représente - 1,9 % en données consolidées, et + 0,5 % en données comparables. 

 

Un écart que le groupe explique « d’une part, par un effet de change négatif (- 42 M€) lié principalement à la dépréciation du dollar américain et, d’autre part, par un effet de périmètre positif (+ 18 M€), incluant notamment les acquisitions réalisées en 2017 de Bookouture, Jessica Kingsley, Summersdale et IsCool Entertainment ».


Sur le 2e trimestre, le groupe Hachette indique 558 millions € contre 579 millions € en 2017, soit - 3,7 % en données consolidées et -1,4 % en données comparables. 
 

De fait, pour la période, l’activité serait même en hausse, du fait des réussites en littérature générale de France, et celles des fascicules. Dans l’Hexagone, les résultats affichent + 2,5 %, grâce à La jeune fille et la nuit de Guillaume Musso, récemment arrivé chez Calmann-Levy, mais également les succès du livre de poche. En matière de distribution, plusieurs best-sellers ont également poussé l’économie.

Auteur français le plus vendu en 2017, le romancier aura écoulé plus de 320.000 exemplaires de sa dernière parution, selon les données Edistat. Mais il a également fait les beaux jours de Pocket, qui a enregistré plus de 375.000 exemplaires pour la version poche d'Un appartement à Paris.

De quoi pallier les difficultés rencontrées avec la campagne scolaire en Espagne, en 2017. 

 

Les informations sont issues de la présentation de Lagardère : 

 

La zone Royaume-Uni est en légère baisse (- 2,5 %), le succès de Fire and Fury de Michael Wolff chez Little, Brown Book Group ne permettant pas d’atténuer le repli de la frontlist observé chez Headline et Hodder.

Aux États-Unis, l’activité est en progression (+ 1,4 %) avec, notamment, le succès de The President is Missing coécrit par James Patterson et Bill Clinton et un programme de nouveautés soutenu chez Perseus, contrebalançant le recul de Nashville qui bénéficiait du succès de The Shack de Paul Young au 1er semestre 2017. 
 

La baisse de l’activité en Espagne/Amérique latine (- 5,1 %) s’explique par un effet de comparaison défavorable par rapport au 1er semestre 2017 qui bénéficiait d’une campagne scolaire anticipée et de plus grande ampleur en Espagne. Hormis cet effet, l’activité se maintient.

 

Le groupe Lagardère entame un virage
stratégique, vers plus d'édition


Les fascicules conservent une bonne dynamique (+ 2,7 %) grâce au succès continu des collections de fonds, notamment en Amérique latine, et à un programme de lancements porteur en France et en Italie. 
 

Au 1er semestre 2018, le poids du Livre numérique dans le chiffre d’affaires total de Lagardère Publishing s’établit à 8,4 % contre 8,8 % à fin juin 2017. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.