Günter Grass hospitalisé pour des problèmes cardiaques

Clément Solym - 17.04.2012

Edition - International - Günter Grass - hospitalisation - Allemagne


Selon les informations du quotidien allemand Bild, confirmées par un porte-parole de la clinique de Hambourg, l'auteur et prix Nobel de littérature, Günter Grass a été hospitalisé. Manifestement, le romancier souffrait de problèmes cardiaques. 

 

Aucune autre information n'a été donnée à la presse, les employés étant tenus au secret médical. 

 

Tous les livres de

Günter Grass

dans notre librairie

Depuis quelques jours, le prix Nobel était au centre d'une polémique déclenchée par un texte, un poème, Ce qui doit être dit.

 

« Pourquoi dis-je seulement aujourd'hui (...) que la puissance nucléaire d'Israël met en danger la paix du monde, déjà si fragile ? (...) Cela doit être dit, parce que si on ne le dit que demain, ce sera peut-être trop tard », s'expliquait l'auteur. (voir notre actualitté)

 

Israël avait vivement réagi, estimant que l'auteur n'était plus le bienvenu dans le pays, et l'accusant de menacer la paix mondiale.

 

Le ministre de l'Intérieur Eli Yishai avait alors dénoncé une tentative de « nourrir les flammes de la haine envers l'État d'Israël et son peuple et ainsi de soutenir l'idée à laquelle il s'est publiquement affilié par le passé en endossant l'uniforme SS ». 

 

Le communiqué précisait : « Si Günter veut continuer à diffuser son travail tordu et menteur, je suggère qu'il le fasse d'Iran, où il trouvera un public qui le soutient » (voir notre actualitté)

 

Günter Grass, âgé de 84 ans, est actuellement hospitalisé à l'hôpital Asklepios St. Georg.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.