Günther Oettinger remplace Neelie Kroes à la Commission européenne

Antoine Oury - 10.09.2014

Edition - International - Jean-Claude Juncker - Commission européenne - agenda numérique Neelie Kroes


Le président de la Commission européenne récemment élu et en fonction depuis le 1er septembre, Jean-Claude Juncker, a dévoilé l'organigramme de l'institution. Neelie Kroes, qui s'était notamment distinguée par son soutien à l'interopérabilité des livres numériques ou à la modernisation du droit d'auteur, est remplacée par Günther Oettinger.

 

 

l'entrée

Bâtiment de la Commission européenne, à Bruxelles

(Xavier Häpe, CC BY 2.0)

 

 

Les différents intéressés accéderont à leur poste le 1er novembre, mais tout l'organigramme a d'ores et déjà été révélé, et doit être validé par le Parlement européen le mois prochain. Parmi les modifications importantes apportées par Juncker, le Droit d'auteur dans la société de l'information, auparavant à la charge du Marché unique, est transféré au Digital Agenda for Europe, qui sera normalement sous la direction de Günther Oettinger.

 

Le transfert n'est toutefois pas sans conséquence pour le monde culturel, et la Fédération européenne des éditeurs a d'ores et déjà exprimé son opposition à un tel changement. « Le risque est que DG Connect [autre nom du Digital Agenda, NdR] pourrait défendre la cause des fournisseurs d'accès à Internet plus que celle, par exemple, des ayants droit », s'alarme ainsi Anne Bergman-Tahon, directrice de la Fédération dans les colonnes du Bookseller.

 

Toutefois, la décision n'est pas si étonnante : en juillet dernier, la Commission présentait les premiers résultats de sa consultation publique sur la modernisation du droit d'auteur. Le brouillon d'un Livre blanc, censé présenter les quelques mesures envisagées par la Commission, avait été rédigé, mais immédiatement retoqué par Neelie Kroes, qui le jugeait trop timide.

 

Une nouvelle version devrait être publiée dans les semaines à venir, mais peut-être pas avant la nomination effective de Oettinger. Ce dernier a précédemment travaillé pour le programme contre le réchauffement global de l'UE. Elżbieta Bieńkowska est nommée à la tête du Marché unique, chargée de réduire les barrières commerciales entre les pays membres.