medias

Guy Bedos juge les candidats dans son dernier livre

Victor De Sepausy - 31.03.2017

Edition - Société - Guy - Bedos - campagne


Intitulé A l’heure où noircit la campagne (Fayard, 162 pages, 16 €), en clin d’œil au poème de Victor Hugo « Demain, dès l’aube », le dernier livre de Guy Bedos vient apporter des jugements sévères sur les candidats à l’élection présidentielle. Agé de 82 ans, l’humoriste n’a pas sa langue dans sa poche mais se montre plutôt tendre avec Emmanuel Macron.

 

 

C’est en toute logique le candidat pour lequel penche actuellement Guy Bedos qui souhaite ainsi faire barrage au Front national. Après avoir quitté son public à l’Olympia en 2013, l’humoriste avait besoin de revenir sur la scène médiatique avec un livre pour continuer à tenir par écrit les chroniques qu’il faisait auparavant devant ses spectateurs.

 

Positionné à gauche politiquement, Guy Bedos affirme avec humour que « Nous sommes tous et toutes des Valérie Trierweiler », tout simplement parce que « Hollande nous a tous cocufiés. C’est un mauvais vaudeville ». L’humoriste égratigne le manque de charisme de Benoît Hamon aussi bien qu’il attaque les talents de Jean-Luc Mélenchon qui est tout juste bon à jouer les acteurs.

 

Très engagé contre le racisme, Guy Bedos se montre très dur à l’encontre de François Fillon qu’il estime proche des idées de Marine Le Pen. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Fayard
Genre :
Total pages : 162
Traducteur :
ISBN : 9782213704661

À l'heure où noircit la campagne

de Guy Bedos(Auteur)

Comme beaucoup d'entre nous, Guy Bedos avait suivi la dernière campagne de gauche, celle de François Hollande, avec espérance. Mais son regard sur ce quiquennat décevant, il l'a résumé en une phrase assassine : "Nous sommes toutes et tous des Valérie Trierweiler." A l'heure où l'extrême droite se projette au pouvoir, où tous les pronostics sont mis à mal par les rebondissements de l'actualité, il se livre de nouveau à son exercice favori : la revue de presse.

J'achète ce livre grand format à 16 €