Hachette : 9 % des ventes de livres sont numériques au USA

Clément Solym - 08.11.2010

Edition - Economie - stephenie - meyer - ventes


Inutile d'y aller ave des pincettes, c'est la fin de la période faste en crocs polis et blanchis version email diamant, et forcément pour Hachette Publishing, une page qui se tourne, c'est le cas de le dire.

Le résultat du troisième trimestre 2010 à peine diffusé, montre tout de même des chiffres stables pour Lagardère, dans l'ensemble, avec 5,82 milliards € de CA, soit -2,5 % en regard de la même période de 2009. Mais voilà, dans le cas de la branche éditoriale, les performances sont pénalisées « par la baisse des ventes de la saga de Stephenie Meyer et le décalage de quelques semaines des livraisons des nouveaux manuels scolaires pour les lycées en France ».

Diantre. Entre outre : « La non-récurrence de la cession des droits de la saga Twilight à l'International explique, par ailleurs, le ralentissement par rapport aux tendances observées au deuxième trimestre 2010. »

Ainsi, Lagardère Publishing établit un résultat à 1,609 milliards € contre 1,694 milliards € pour le même 3e trimestre de 2009. Un résultat attendu, précise la firme, puisque les baisses des ventes ont impacté l'ensemble des marchés, et plus particulièrement l'Angleterre et les États-Unis. Pour cette histoire de retards dans les manuels scolaires, en revanche, c'est vers l'Éducation nationale que l'on se tournera, puisque les programmes ont été annoncés tardivement, ce qui a « eu un impact temporairement négatif ».

Enfin, en Espagne, le marché de l'éducation « a été plus difficile que l'an dernier ».

Pour autant, on note de petits motifs de réjouissance : ainsi, les neuf premiers mois de 2010 restent meilleurs que ceux de 2008. Et surtout, plusieurs ouvrages démontrent encore que les maisons du groupe ne se laissent pas grignoter. « En Littérature, les succès de James Patterson et Nicholas Sparks aux États-Unis, David Nicholls et Sarah Waters en Grande-Bretagne ou encore Jacques Attali et Érik Orsenna en France illustrent le dynamisme de nos maisons d'édition. »

Les ventes de livres numériques représentent désormais 9 % du chiffre d'affaires pour les neuf premiers mois de l'année, précise également la firme. On n'en saura pas plus pour ce qui est du livre numérique en France.

L'ensemble des résultats est visible à cette adresse.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.