Hachette Book Group poursuit l'acteur Stephen Baldwin en justice

Julien Helmlinger - 10.10.2013

Edition - Justice - Stephen Baldwin - Justice - hachette Book Group


Dans le cadre d'un contrat d'édition, il n'est pas très sage d'empocher l'argent d'une avance sans matérialiser au moins une ébauche du livre promis. C'est visiblement ce qui a poussé Hachette Book Group, par l'intermédiaire de label FaithWords, à intenter ce vendredi un procès à l'encontre de l'acteur Stephen Baldwin, devant la Cour suprême du New York. Selon la plainte, contrat d'édition aurait été signé en mars 2007 pour un livre qui aurait dû être remis le 1er janvier 2008. Désormais, la maison d'édition réclame ses 110.000 dollars.

 

 

 

 

L'éditeur aurait finalement repoussé cette date de livraison de manuscrit plusieurs fois, ramenant finalement le dernier délai à la date du 1er avril 2010, mais le livre n'aurait jamais été produit. En conséquence, alléguant de la violation de contrat et de l'enrichissement sans cause, l'éditeur réclame que lui soient rendus ses 110.000 dollars ainsi que les intérêts, honoraires et frais d'avocat.

 

Ironiquement, la commande concernait un livre de non-fiction, au fil duquel l'acteur devait notamment faire voir à ses lecteurs ce que signifie de vivre dans la vie quotidienne comme un insolvable inconditionnel, un « freak » de Jésus avec rien dans les poches. D'une certaine manière, son oeuvre non produite ne serait donc pas si loin de remplir les termes du contrat...

 

Stephen est le plus jeune des six frères Baldwin. Comme ses frères Alec, William, et Daniel il est devenu acteur. Malgré des débuts prometteurs dans le rôle du malfrat McManus de The Usual Suspects, sa carrière a vite déchanté. En mars, l'acteur a admis qu'il n'avait pas payé ses impôts sur le revenu dans l'État de New York pendant trois ans, et aurait été autorisé à rester libre afin de continuer à travailler pour rembourser la dette.

 

En ce temps-là il annonçait qu'il avait « des opportunités basées sur la foi » à l'horizon.