Hachette Book Group revoit son organigramme avant ses contrats

Clément Solym - 05.10.2012

Edition - Les maisons - Hachette Book Group - Evan Schnittman - réorganisation


Dès le mois de mars, Evan Schnittman devenait le vice-président exécutif, le directeur marketing et le responsable des ventes de Hachette Book Group, qui n'a donc pas peur de cumuler les mandats. Et c'est donc à Schnittman que revient la lourde tâche d'organiser, revoir et mettre au point les nouveaux contrats entre Hachette et les revendeurs d'ebooks.

 

 

En effet, un petit imprévu a bousculé l'année : le procès pour entente sur le prix des ebooks, puis le règlement proposé par le Department of Justice aux cinq éditeurs accusés d'avoir fixé artificiellement les prix des livres numériques. Sous les modalités fixées par l'accord, acceptées par trois éditeurs, les deux prochaines années se feront sans aucune limitation des prix, laissés au seul bon vouloir des revendeurs.

 

 Le nouvel organigramme « synchronisera les postes de la vente et du marketing avec un marché du livre en bouleversement constant - avec l'union des ventes papier et numérique, et en intégrant la recherche et les analyses dans la stratégie globale de vente de Hachette Book Group » a assuré Evan Schnittman, dans une de ses premières interventions depuis sa nomination. (voir notre actualitté)

 

De nouveaux postes ont été créés, si bien que le nombre d'employés au sein du département des ventes est désormais proche de la centaine. Visiblement, cela ne sera pas de trop pour mener les négociations avec les revendeurs de livres numériques : Amazon, Barnes & Noble et Apple pourront désormais choisir le prix de vente des ouvrages. 

 

« Tout doit être réglé dans un temps imparti et nous sommes plutôt bien partis. Dans le monde où nous sommes, si vous n'êtes pas multitâches, vous ne pouvez pas survivre » a lâché Schnittman, tout en soulignant qu'Hachette Book Group serait largement dans les délais accordés par la Cour. Ce monde sans pitié qu'est l'édition...