Hachette décrié par les enfants de Woody Allen, pour sa biographie à venir

Clara Vincent - 04.03.2020

Edition - International - publication livre controverse - Woody Allen mémoires - agressions sexuelles MeToo


À peine annoncée, la parution prochaine des mémoires de Woody Allen, A propos of Nothing, chez Grand Central Publishing, filiale d'Hachette, déclenche la controverse. Le groupe éditorial s'est en effet attiré les foudres des enfants du réalisateur américain : ils pointent les incohérences des choix éditoriaux du groupe. 

(Raffi Asdourian, CC BY 2.0)


Si le réalisateur envisageait depuis un certain temps – les premières rumeurs remontent à 2003 – de publier ses mémoires, l'arrivée du mouvement #MeToo en 2017 l'avait contraint à revoir ses plans, ainsi que l’indiquait en mai 2019, un article du New York Times.

La réputation du réalisateur a sérieusement été entachée ces dernières années, depuis que sa fille adoptive, Dylan Farrow, l'accusa publiquement en 2014 d'agressions sexuelles alors qu'elle était âgée de 7 ans. 

Démenties par le réalisateur, les déclarations ont pris une toute autre ampleur après qu'a éclaté l'affaire Weintsein, à l'origine de laquelle se trouve notamment le journaliste Ronan Farrow, frère de Dylan. 

Ce dernier avait publié son enquête sur les affres du milieu hollywoodien en 2017, dans les colonnes du New Yorker. Un livre, Catch and Kill, qui revient sur les dessous de son travail, était sorti en octobre dernier chez Little, Brown (filiale de Hachette). L'ouvrage fut d'ailleurs traduit en français chez Calmann-Lévy sous le titre Les Faire Taire par Perrine Chambon et Elsa Maggion (également filiale de Hachette). 

Or, Grand Central, qui s'apprête à publier les mémoires de Woody Allen, compte aussi parmi les sociétés du groupe. Aussi l'annonce de l'éditeur a-t-elle suscité de vives réactions des deux enfants du réalisateur. 
 

Un manque d'éthique et de professionnalisme de la part d'Hachette


Suite à la nouvelle, tous deux ont en effet manifesté leur indignation sur leur compte Twitter respectif. La publication d'Apropos of Nothing, présenté par l'éditeur comme « un récit exhaustif de la vie de Woody Allen, à la fois personnelle et professionnelle », incarnerait une remise cause la parole de Dylan Farrow. Et plus largement de l'ensemble des victimes d'agressions sexuelles. 

« La publication par Hachettes des mémoires de Woody Allen me bouleverse profondément et personnellement. Cela constitue aussi une totale trahison pour mon frère dont le courageux reportage, édité par Hachette, a donné la parole à de nombreuse victimes sexuellement agressés par des hommes puissants », écrit ainsi Dylan Farrow dans un tweet posté le 2 mars.  
 


Elle sera rejoint par son frère deux jours plus tard. Dans un tweet posté ce 4 mars, Ronan Farrow déclare ne plus vouloir travailler avec le groupe Hachette, dont il pointe le « manque de professionnalisme ». 

« Hachette n’a pas vérifié le livre de Woody Allen. Ma sœur Dylan n’a jamais été contactée pour répondre à un déni ou à une mauvaise caractérisation des abus qu’elle a subis de la part de Woody Allen [...]. Cela démontre un manque d’éthique et de compassion pour les victimes d’agressions sexuelles. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.