Hamid Grine : 'Il ne faut pas prendre les écrivains pour des gourous'

Clément Solym - 27.11.2008

Edition - Société - hamid - grine - écrivain


Nos confrères de la dépêche El-annabi ont interviewé l'écrivain Hamid Grine.

Dans cet entretien l'écrivain explique que la littérature a toujours été sa passion. « Depuis mon jeune âge, j’étais fan de grands écrivains et non de chanteurs ou de footballeurs ». Auteur prolifique, il explique sa grande production ainsi : « J’aime écrire. Je suis très organisé. Je ne perds pas mon temps ».

Il explique aussi son intérêt pour la culture et sa vision des éléments autobiographiques dans une oeuvre avant d'envisager quelle place devrait occuper la littérature en Algérie : « Un rôle de pacificateur de la société, mais aussi d’éveilleur [...] si la littérature arrive à divertir les Algériens, ce n’est déjà pas si mal. Ne prenons pas les écrivains pour des gourous et la littérature pour une religion ».

Pour retrouver l'intégralité de cette interview de Hamid Grine, il vous suffit de suivre notre lien vers El-annabi.