Handicaper Amazon ne suffira pas à aider les petites librairies

Victor De Sepausy - 09.12.2013

Edition - librairie - amazon - loi


Intervenant sur Les Echos, Olivier Babeau, professeur à l'université Paris-VIII, se montre assez sévère sur les retombées que l'on pourrait attendre de la dernière entrave posée à Amazon. Interdire de cumuler frais de port gratuits et réduction du prix du livre de 5 % ne permettra pas d'aider efficacement les petites librairies face à Amazon.

 

Le géant de l'e-commerce montre précisément où existaient les failles bien avant son arrivée sur le marché du livre. S'il y avait une qualité dans le conseil, la notion de service, avec des délais raisonnables, n'était pas encore une priorité dans la vente de livres. Désormais, cette attente du consommateur est devenue centrale. Il faut donc en tenir compte.

 

Internet reste avant tout un formidable outil. Il peut ainsi permettre à n'importe quelle librairie très spécialisée, via une interface de vente en ligne, d'atteindre des clients partout dans le monde. Les établissements situés sur des marchés de niche auraient donc bien tort de s'en priver. Pour les autres, il y a encore tout un modèle de vente à réinventer, surtout avec l'arrivée progressive du livre numérique.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.