Harper Lee : il faudra prendre l'avion jusqu'à Londres pour lire son livre

Nicolas Gary - 26.02.2015

Edition - International - Harper Lee - tirez oiseau moqueur - agent littéraire


À l'annonce d'un nouveau livre signé de Harper Lee, quelque cinquante ans après la publication de To Kill A Mockingbirg, l'agent Andrew Nurnberg, qui représente l'auteur, joue la star. Pour découvrir, Go Set A Watchman, sorte de sequel à l'histoire originelle, il faudra prendre un avion et venir le lire en direct à Londres. 

 

 

 

 

Écrit avant le best-seller, mais finalement présenté comme une suite de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, le livre de Harper Lee doit sortir le 14 juillet prochain. Et en attendant, tous les éditeurs, à l'exception des États-Unis, qui publieront simultanément au Royaume-Uni, devront se déplacer.

 

Un embargo a également été ajouté, pour faire monter tant les enchères que la pression. « Nous ne voulons pas vendre ce livre aveuglément », jure l'agent. D'abord, parce que la presse a raconté un paquet de bêtises à son sujet, mais surtout parce que l'éditeur qui en achètera les droits doit s'impliquer personnellement. La motivation de la vente « et de déprécier ses mérites littéraires, sans avoir lu un seul mot », ne sera pas tolérée. 

 

Les maisons intéressées de par le vaste monde ne manquent d'ailleurs pas, et celles qui se déplaceront jusqu'à Londres pour le lire devront signer une clause de non-divulgation, avant de toucher des yeux ce nouveau texte. Une mesure de rétorsion compréhensible : un envoi par email pourrait occasionner des risques de piratages insupportables. 

 

Nurnberg assure également qu'il a déjà refusé un paquet d'offres fermes, formulées par des éditeurs étrangers, sans donner plus de détails. Si la découverte, ou la redécouverte, de cet ouvrage relève du miracle éditorial, sa commercialisation tiendra, elle, bien plus du parcours du combattant... (via Publishers Weekly)