medias

Harry Potter et la réforme scolaire en France dynamisent les résultats de Hachette

Cécile Mazin - 09.03.2017

Edition - Economie - réforme scolaire France - Harry Potter Hachette - résultats Hachette


Les résultats annuels du groupe Lagardère, et de sa filiale Publishing, Hachette Livre, confirment une dynamique de croissance. Avec 7,391 milliards € de chiffre d’affaires, soit +2,5 %, la structure peut regarder 2016 avec un sourire.

 

Immeuble groupe Hachette Livre

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Pour ce qui touche strictement à l’édition, Largardère Publishing passe de 2,206 milliards à 2,264 milliards € soit +2,6 % en données consolidées et 2,5 % à données comparables.

 

D’où vient donc la croissance ? Eh bien, d’Harry Potter, qui a participé aux 11 % de croissance enregistrés au Royaume-Uni – mais également dans tous les territoires de langue anglaise sauf USA et Canada. De même Fantastic Beasts a été une belle réussite. Côté fascicules, les +5,7 % sont à remarquer, principalement au Japon et en Espagne.

 

En France, la croissance de 1,5 % a été portée par la réforme scolaire, mais les résultats de 2015 grâce à un Astérix explosif étaient vraiment trop bons. En gros. D’ailleurs, le programme de littérature a été moins attractif. En dépit du gros succès de Petit Pays de Gaël Faye, prix Goncourt des lycéens.

 

Côté USA, l’aigle est en berne « en raison d’un programme éditorial moins étoffé que l’année précédente ». Pour Espagne/Amérique latine, c’est un 0,4 % de recul, donc une certaine stabilité – toujours du fait du succès d’Astérix l’année d’avant.

 

Enfin, le livre numérique représente 8 % du CA de Lagardère Publishing, contre 9 % en 2015.

 

« Le Groupe présente à fin décembre 2016 un endettement net de 1 389 M€, contre 1 551 M€ à fin décembre 2015. Cette variation s’explique principalement par la très bonne performance des activités ainsi que par la cession d’un actif non opérationnel. »