Harry Potter : l'élu du Trésor britannique fait des merveilles

Antoine Oury - 04.07.2014

Edition - Economie - Harry Potter - économie culturelle - Royaume-Uni


Le Conseil des Industries Créatives britannique a récemment publié un rapport sur ce que la culture peut apporter au PIB du Royaume-Uni. Pour soutenir et relayer les chiffres auprès du grand public, il a simultanément mis sur pied une campagne de promotion autour des différents produits phares venus de l'autre côté de la Manche. Et le sorcier à la cicatrice y figure en bonne place.

 

Une des publicités du Conseil des Industries Créatives, affichée à Londres

 

 

Le Conseil des Industries Créatives publiait ce fameux rapport la semaine dernière, pour justifier l'attribution d'une nouvelle aide de 16 millions £ au secteur créatif, par le Trésor britannique. Cette somme devrait participer au développement des compétences, à l'instar d'un investissement de 150.000 £ dans un programme de formation pour les éditeurs.

 

Vince Cable, ministre des Affaires, avait détaillé les revenus des industries créatives au PIB du pays : « Les industries créatives jouent un rôle crucial dans l'économie du pays. Les créateurs de mode, éditeurs, développeurs de logiciels, les producteurs cinématographiques et audiovisuels ont mis le Royaume-Uni au centre de la carte, avec leurs talents créatifs. »

 

« Les industries créatives du Royaume-Uni rapportent 71 milliards £ chaque année, et génèrent 1,71 million d'emplois. Nous nous sommes engagés à aider la croissance de ce secteur », a souligné le ministre. 

 

L'industrie de l'édition bénéficie comme les autres d'une affiche dédiée dans la campagne publicitaire, mettant en avant Harry Potter, sans surprise. L'ouvrage est accompagné de la précision « L'industrie de l'édition apporte 4,7 milliards £ à l'économie britannique. »

 

Richard Mollet, le président de la Publisher's Association, équivalent du Syndicat national de l'édition, a exprimé tout son enthousiasme : « Les industries créatives sont une véritable success story britannique, porteuse d'une valeur qui s'étend bien au-delà de la seule force de frappe économique. L'industrie de l'édition est fière de soutenir les efforts du gouvernement dans la promotion du secteur créatif dans le territoire et ailleurs. »

 

Une étude similaire, publiée en France fin 2013, notait que les industries créatives représentaient 61,4 milliards € de chiffre d'affaires dans le PIB, pour 1,2 million d'emplois supportés. Le livre comptait pour 5,6 milliards € de CA.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.