Harry Potter : le procès pour plagiat n'aura pas lieu

Clément Solym - 19.07.2011

Edition - Justice - potter - plainte - plagiat


La justice britannique a tranché, sans se donner la peine d’un procès. La plainte déposée contre JK Rowling pour plagiat n’a finalement pas été reçue, le plaignant n’ayant pu verser à la cour les 850.000 £ nécessaires au financement des coûts de la procédure judiciaire. Le plaidant devra payer une note de 2 millions £ , rien que ça, pour couvrir les frais de l’affaire qui a débuté en 2004.

Le fils de l’auteur Adrien Jacobs, Paul Allen, avait décidé de porter plainte contre JK Rowling et sa maison d’édition Bloomsbury pour avoir plagié l’ouvrage de son père intitulé Willy the Wizard, lors de l’écriture du quatrième tome de la saga Harry Potter, Harry Potter et la coupe de feu. (voir notre actualitté).


Le 15 juillet, Allen avait perdu son appel, ayant réclamé ne pas avoir à verser la somme de somme de 1,5 million £ en garantie des coûts de la procédure demandés par la cour de Londres. Les juges ont alors décidé que Paul Allen devrait verser une somme de 850,000 £ le jour même, défi de taille, sans quoi le procès n’aurait pas lieu.

Dans un communiqué, l’agence RP de Rowling, Stone Hill, a déclaré :
« Au cours de l’affaire, JK Rowling a maintenu que les revendications qui ont été faites sont non seulement infondées mais absurdes. Elle est ravie que l’affaire ait été classée. »
David Hooper, un partenaire du cabinet d’avocat Reynolds Porter Chamberlain, qui représente Bloomsbury, a qualifié la plainte de “scandale absolu”, et accuse le plaignant de chercher à se faire de la publicité.

Le procureur Max Markson a affirmé à Reuteurs que “l’affaire est classée à present” en ajoutant qu’elle pourrait être rouverte "dans un autre pays, sous une autre juridiction ».

Via The Bookseller