Hausse de la TVA : un casse-tête pour libraires et petits éditeurs

Clément Solym - 19.05.2012

Edition - Librairies - librairies - éditeurs - hausse


Le passage de la TVA réduite de 5,5 à 7 % se fait dans la douleur chez les libraires et les petits éditeurs. Et, finalement, pour pas grand-chose. Même si l'on sort l'argument qu'il faut que chacun fasse un effort pour combler le déficit de l'Etat français, il est assez simple de se rendre compte que cette hausse sur le livre rapportera à peu près rien.

 

Et il est fort probable, en plus, que le gouvernement Hollande revienne, au moins pour le livre, sur cette augmentation. Finalement, beaucoup de bruit pour rien. Mais, en attendant, il faut faire face. Et chez les libraires indépendants, comme chez les petits éditeurs, c'est un véritable casse-tête.

 

Du temps perdu, bien sûr, et donc des frais. Certains petits éditeurs, plutôt que de refaire l'étiquetage de tout leur stock, préfèrent prendre à leur charge la hausse, réduisant d'autant leurs marges déjà particulièrement faibles.

 

Quant aux libraires, une partie du transfert se fait par la mise à niveau du système informatique de gestion. Le prix payé à la caisse sera donc légèrement différent de celui apposé au dos du livre si ce dernier était encore basé sur l'ancienne TVA réduite à 5,5 %. Des petites affiches fleurissent ainsi dans les librairies pour expliquer ces petites hausses aux consommateurs.