Hausse du chiffre d'affaires de l'édition US, et mea culpa des éditeurs

Antoine Oury - 05.05.2015

Edition - Economie - AAP éditeurs américains - résultats janvier 2015 - correctif chiffre d'affaires


L'association des éditeurs américains (Association of American Publishers, AAP) fait amende honorable en présentant un correctif à son bilan du mois de janvier 2015. Ce dernier présentait un début d'année plutôt moribond, avec une hausse globale du chiffre d'affaires estimé à un peu moins de 1 %. Une boulette mathématique, donc, qui fait passer la hausse à 5 %, tout de même.

 


Party 1950s Style

À l'AAP, à l'annonce des (vrais) résultats (NinaZed, CC BY 2.0)

 

 

Mauvaise nouvelle : l'AAP, organe représentant le métier d'éditeur aux États-Unis, s'est donc emmêlé les pinceaux et la calculatrice en communiquant sur les résultats économiques du mois de janvier 2015. Le magazine Publishers Lunch avait relevé plusieurs incohérences, et l'AAP a identifié plusieurs soucis techniques, à présent corrigés. Bonne nouvelle : les chiffres corrigés sont meilleurs.

 

Le mois de janvier 2015 a donc été bon, avec une croissance de 5 % des ventes totales, en particulier sur le secteur adulte et le format poche, 122,7 millions $ de vente, soit 19,1 millions $ supplémentaires, par rapport à l'année précédente. Les ventes de livres jeunesse ont connu une hausse honorable, même si un recul dans les ventes d'ebooks emmène la catégorie à un total des ventes de 140,3 millions $ en janvier.

 

L'absence de best-sellers Young Adults serait responsable de cette baisse des ventes des ebooks — ce qui signifierait par ailleurs que la jeunesse adopte bien le format. Les ventes ebooks pour la jeunesse sont estimées autour de 15,7 millions $, contre 24,2 millions $ pour la même période de l'année précédente.

 

Les ventes totales de livres numériques atteignent 129,4 millions $ en janvier 2015, une chute de 8 % par rapport aux ventes de janvier 2014. Pour de nombreux observateurs, il ne fait aucun doute que le retour au modèle du contrat d'agence — avec le choix du prix de l'ebook par l'éditeur — est la cause de ce recul, avec une hausse des prix des ebooks.

 





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.