Helmut Kohl s'insurge contre les livres publiés sur lui

Clément Solym - 29.06.2011

Edition - Société - Helmut - Kolh - livres


Helmut Kohl, né en 1930, pourrait couler des jours heureux, se sentant l’âme de quelqu’un qui a su rendre service dignement à son pays en occupant les fonctions de chancelier de l'Allemagne de l'Ouest tout d’abord, puis de l'Allemagne réunifiée, le tout entre 1982 à 1998. Mais les dernières publications autour de sa personne l’ont obligé à sortir du silence.

C’est dans un communiqué qu’il s’exprime ainsi pour tenter de s’insurger contre l’image négative que donnent de lui plusieurs publications. Il y déplore des intrusions répétées dans sa vie privée et les portraits à charge que l’on fait de sa personne. Il attaque également la véracité des traits de sa personnalité qui sont étalés dans ces livres.

L’un de ces titres est pourtant signé de la main même d’un fils d’Helmut Kolh, Walter, Kolh, le petit dernier, auteur de Leben oder gelebt werden (Vivre ou être vécu). On peut retrouver dans cet ouvrage un violent portrait du père et la peinture d’une vie de famille loin d’être heureuse.


Mais ce n’est pas tout, une autre attaque vient d’un journaliste, Heribert Schwan, qui vient de sortir Frau an seiner Seite - Leben und Leider der Hannelore Kohl (La femme à ses côtés, vie et souffrance de Hannelore Kohl). Au sein de ce livre, M. Schwan retrace le parcours de l’épouse d’Helmut Kolh, disparue en 2001, à la suite d’un suicide.

Le journaliste remet en doute la version officielle : une femme qui ne supportait plus les souffrances liées à une importante allergie au soleil. Ce serait surtout la détresse et la solitude de cette femme qui l’aurait entraîné à commettre l’irréparable.

Il ne reste plus qu’à M. Kolh d’écrire, en plus de ses titres liés davantage au genre des mémoires, sa propre autobiographie, sachant qu’on est toujours mieux servir par soi-même que par les autres…