Hemingwate : PPDA portera plainte pour diffamation

Clément Solym - 30.01.2011

Edition - Justice - hemingway - biographie - ppda


Il souhaitait retrouver sa sérénité, en présentant au public un livre qui soit le vrai, le bon, l’authentique. Et non cette version mutilée, résultat de notes de lectures et surtout, émanant d’un fichier qui n’était pas le bon...

Diable. L’homme est frappé au coeur, évidemment, mais entend bien défendre son honneur. Dans un premier temps, ce sera la biographie d’Hemingway qu’il vient de publier, mais ensuite, l’écrivain-journaliste se tournera vers celui par qui la honte est venue : l’Express.

Durant un passage sur France 2, chez FOG, PPDA n’a pas hésité à accuser indirectement l’hebdomadaire de vouloir sa peau, et un journaliste en particulier. « Je sais à peu près d'où ça vient, je le dirai en temps utile », avançait-il, avant de conclure : « Je ne dis pas complot, je dis juste qu'il y a un journaliste de L'Express qui a décidé de se payer Poivre d'Arvor. » Attention, parce que le vieux tigre n’a pas forcément l’envie de se laisser faire.

Et c’est par le biais judiciaire qu’il se défendra, ayant assuré qu’en regard de la diffamation subie, il sera évidemment question de porter plainte. Mais d’ici quelques semaines, parce que l’heure est à la défense du livre et la promotion.

Quant à ce que lui aurait pu être inquiété par une plainte pour contrefaçon... « La première version de mon livre était impeccable. Tous les spécialistes du copyright et du droit de l'édition ont dit que, évidemment, il n'était pas question de pouvoir poursuivre pour un quelconque plagiat (...) Les fameuses pages fautives, elles se résument à trois paragraphes ! »

D’autres ont été moins tendres avec l’ancien du 20h, à l’instar de Philippe Bouvard qui, a su lui plonger gentiment, mais avec adresse, le nez dans l’endroit où ça sent particulièrement mauvais. A force de se contredire, de s'emmêler les pinceaux et les réponses, peut-être PPDA comprendra-t-il à quel point cela tourne au ridicule...