Hemingway : "La chose la plus importante, c'est de ne jamais trop écrire."

Clément Solym - 24.05.2013

Edition - International - Ernest Hemingway - conseils - lectures


Les écrivains ne manquent pas de bons conseils adressés à leurs lecteurs, ou aux futurs écrivains. Au printemps 1934, un jeune homme qui avait l'intention de devenir écrivain, était venu en auto-stop jusqu'en Floride, pour rencontrer son idole, Ernest Hemingway. Arnold Samuelson avait 22 ans, il était né dans le Dakota du Nord, et refusera de se rendre à l'université pour ne pas s'acquitter des 5 $ à payer pour le diplôme...

 

 

 

 

En avril 34, Samuelson décide donc de quitter le Minnesota, pour partir à la rencontre d'Hemingway, suite à la lecture d'une courte histoire, One Trip Across. Ce texte deviendra plus tard le roman To Have and To Have Not, et survolté par le texte, le jeune homme franchira quelque 3000 km pour serrer la main de cet auteur, et lui demandait des conseils.

 

« Cela semblait quelque chose de fou à faire, mais un vagabond de 22 ans, en pleine Grande Dépression, n'avait pas besoin de beaucoup de raison pour le faire », se souviendra-t-il. Le voyage, en stop, puis dans un train de marchandises, Samuelson ne l'a pas vu passer. 

 

« Quand j'ai frappé à la porte d'entrée de la maison d'Ernest Hemingway, à Key West, il sortit et se dressa devant moi [...]. Je n'avais rien à dire. Je ne me souvenais pas d'un mot du discours que j'avais préparé. C'était un grand homme, étroit aux hanches et large d'épaules, il se tenait les pieds écartés, les bras ballants. » La rencontre prend une dimension héroïque...

 

Et puis, Samuelson a la langue qui se délie, et voilà que les deux hommes parviennent à engager la conversation, et finalement les conseils du maître viennent. « La chose la plus importante que j'ai apprise au sujet de l'écriture, c'est de ne jamais trop écrire. Ne vous asséchez pas. Laissez-en un peu pour le lendemain. La chose principale, est de savoir s'arrêter. »

 

Hemingway fournira également une liste d'oeuvres à lire, impérativement. Seize ouvrages fondamentaux dans l'aventure d'Hemingway, qui demandera à Samuelson de lui envoyer son livre, une fois qu'il aura tout lu, et fini son histoire.

 

  • The Blue Hotel by Stephen Crane
  • The Open Boat by Stephen Crane
  • Madame Bovary by Gustave Flaubert
  • Dubliners by James Joyce
  • The Red and the Black by Stendhal
  • Of Human Bondage by Somerset Maugham
  • Anna Karenina by Leo Tolstoy
  • War and Peace by Leo Tolstoy
  • Buddenbrooks by Thomas Mann
  • Hail and Farewell by George Moore
  • The Brothers Karamazov by Fyodor Dostoyevsky
  • The Oxford Book of English Verse
  • The Enormous Room by E.E. Cummings
  • Wuthering Heights by Emily Bronte
  • Far Away and Long Ago by W.H. Hudson
  • The American by Henry James

 

Mais avant de partir avec sa liste de livres sous le bras, Samuelson restera près de l'écrivain. Il en tirera même un texte, Seven Tips From Ernest Hemingway on How to Write Fiction. (via Open Culture)