Hermione serait-elle impliquée dans le scandale des Panama Papers ?

Joséphine Leroy - 11.05.2016

Edition - International - Panama Papers évasion fiscale - Hermione Harry Potter Emma Watson - J.K. Rowling Harry Potter


Ambassadrice des droits des femmes à l’ONU, militante écologiste, l’actrice Emma Watson est maintenant soupçonnée d’avoir une société offshore. En cause : une propriété acquise en 2013 d’une valeur de 4 millions €. 

 

UN Women launches HeForShe IMPACT 10x10x10 Initiative

(UN Women / CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Plus de 40 millions $, c’est la somme à laquelle est estimée la fortune de l’actrice. Son nom est sorti des 200.000 comptes off-shores (entreprises, fondations, personnalités) publiés ce lundi. 

 

C’est The Spectator qui a révélé ce mercredi 4 mai qu’Emma Watson se serait offert en 2013 une propriété d’une valeur de 4 millions € par une société offshore située dans un paradis fiscal des Caraïbes. La transaction s’est faite via Falling Leaves Ltd, entreprise installée dans les Îles Vierges britanniques. Cette information est contenue dans les millions de données confidentielles du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, données qui sont à l’origine du scandale des Panama Papers. 

 

Elle est défendue par son porte-parole : « Emma, comme beaucoup de célébrités, a utilisé une société offshore pour protéger son anonymat et sa sécurité. Au Royaume-Uni, les entreprises doivent publier les données privées des actionnaires, et elles ne lui donnent pas l’anonymat nécessaire à sa sécurité personnelle [...]. Les sociétés offshores ne divulguent pas ces informations. Emma ne bénéficie en aucun cas d’avantages financiers - juste d’avantages de confidentialité. » 

 

Petrificus Totalus !