Historia, Le Magazine littéraire : Sophia Publications en dépôt de bilan

Cécile Mazin - 03.02.2015

Edition - Economie - Magazine littéraire - Sophia publications - investisseurs dépôt bilan


La nouvelle formule du Magazine littéraire n'aura manifestement pas suffi : le groupe Sophia publications, qui propose en outre Historia, L'Histoire et La recherche, a été placé en redressement judiciaire le 28 janvier dernier. Pour l'éditeur des mensuels, la situation n'est pas des plus confortables. 

 

 

 

Avec un chiffre d'affaires de 19,7 millions € en 2013, le groupe connaissait malgré tout un résultat négatif de 1,154 million. Selon PresseNews, la diffusion des quatre titres, à l'origine de 60 % des recettes, accusait un retrait qui allait jusqu'à 10 % pour le Mag Lit. La publicité était également sur la pente savonneuse, avec 8 % de baisse enregistrés.

 

L'équilibre fragile de 2013 n'aura donc pas été suivi en 2014, en dépit de l'investissement opéré par Thierry Verret, Gilles Gramat et Claude Perdriel, qui avaient apporté 1,5 million € à l'automne dernier. 

 

Artemis, la holding de la famille Pinault, avait en effet cédé Sophia en avril 2014, aux trois investisseurs et Maurice Szafran avait alors pris la tête du Magazine littéraire. 

 

Toujours selon PresseNews, un plan d'économie serait présenté à la fin du mois, alors qu'un déménagement est d'ores et déjà prévu, en mars, dans des bureaux situés non loin de la Bourse. Les locaux actuels, situés à proximité de Montparnasse, devaient dans tous les cas être évacués pour des travaux à venir. 

 

Avec la sortie du numéro de février 2015, Le Magazine Littéraire se parait de nouveaux atours. Cette formule revisitée offre quatre grandes parties, à savoir « Esprit du Temps », qui donne à lire l'actualité du monde des livres, ensuite le « Dossier », le « Portrait », et la « Critique ».

 

Doté d'un nouveau logo et d'une typographie repensée, Le Magazine Littéraire cherche à gagner en légèreté tout en assurant toujours soigner le fond. 

 

 

mise à jour 4 janvier 12h : 

Maurice Szafran, contacté par l'AFP, a apporté quelques précisions : « Nos difficultés ont été provoquées par la baisse générale du marché et par le fait que les projets lancés en 2013-2014, avant notre arrivée, n'ont pas fonctionné, comme le journal spécialisé dans les technologies DLR, le magazine historique populaire Les Clés de l'Histoire, la nouvelle formule du Magazine Littéraire, depuis revu de fond en comble, la nouvelle formule d'Historia. »