Hommage à David Foster Wallace en Californie

Clément Solym - 20.02.2012

Edition - International - David Foster Wallace - Consider The Lobster - hommage


Ce samedi s'est tenu à l'université Pomona de Claremont, en Californie, un débat consacré à David Foster Wallace, dix ans après ses débuts en tant que professeur d'écriture créative.

 

Cet auteur reconnu avait obtenu une thèse de philosophie en 1985, à Amherst College, dans le Massachusetts, et une maîtrise en « écriture créative » à l'Université d'Arizona. Professeur à l'université de l'Illinois, il a publié des textes dans différents magazines. En 2002 il enseigne en Californie, au Pomona College de Claremont. Cet auteur de fiction et d'essai, journaliste, lauréat du prix McArthur (attribué anonymement aux personnes désignées pour récompenser leur créativité aux États-Unis) et professeur apprécié s'est donné la mort en septembre 2008. Dix ans après ses débuts, l'université de Claremont en Californie lui a rendu hommage en organisant un débat sur son œuvre.

 

Le journaliste D.T. Max était présent. Il a signé une biographie de David Foster Wallace, après avoir publié un article poignant à son sujet en mars 2009. Il affirme qu'« à cause de son étrange ouverture au monde et de sa sensibilité particulière, tout ce qui se passait dans ce pays l'affectait et pénétrait sa fiction d'une façon qui ne se retrouve pas chez d'autres auteurs ».

 

Son recueil d'essais Consider the Lobster, publié en 2007 par Little, Brown & Company, réuni des articles parus auparavant dans divers magazines.

 

Le débat a porté sur l'influence du travail de David Foster Wallace sur son temps, son héritage littéraire, la nature de son œuvre et son histoire personnelle.

 

Entre douleur et plaisir

 

L'écho de son œuvre reste indéniable. Après son décès, il a laissé un ouvrage inachevé : The Pale King, série de notes et de pages retrouvées après sa mort, et réunies en un livre racontant comment l'Amérique pourrait succomber à son propre ennui, enterrée sous une avalanche de règles bureaucratiques insensées.

 

Le bonheur, la recherche du plaisir, de l'amusement... des thèmes qui sous-tendent toute l'oeuvre de Wallace. S'ennuyer au s'amuser à mourir sont, dans l'oeuvre de l'écrivain, deux facettes de la même pièce selon Michiko Kakutani, du New York Times. Dans son très célèbre Infinite Jest ("plaisir sans fin") raconte comment un film magique rend dépendants ceux qui le visionnent. Il décrit des États-Unis qui s'étouffent sous leur propre amusement, vivant dans l'hyperconsumérisme. Il déplore les clichés, les manies, les maladies qui rongent son pays. Sur de nombreux thèmes et registres, David Foster Wallace est décrit par ses fans comme un magicien de la prose, son écriture étant tout à la fois capable de faire rire, pleurer, rire jaune ou réfléchir.

 

Capable d'écrire sur des personnages dépressifs, il n'aurait jamais mentionné ouvertement les symptômes de sa propre maladie, sa propre dépression dont il souffrait depuis ses premières années d'études supérieures. Selon le New York Times, la définition du bonheur par Wallace correspondrait à « une capacité de se rendre compte, vivre dans le moment présent, trouver la joie à chaque seconde et la gratitude pour ce cadeau d'être en vie ».

 

Son œuvre est encore peu traduite en France. Son premier roman, La fonction du balai (voir notre actualitté), ainsi que La fille au cheveux étranges, Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas, et C'est de l'eau l'ont été jusqu'ici. La traduction d'Infinite Jest serait en préparation au Diable Vauvert.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.