Hommage au courage de l'actrice qui fut Emmanuelle, Sylvia Kristel

Clément Solym - 19.10.2012

Edition - Librairies - nue - sylvia - kristel


Sylvia Kristel, qui reste pour tous l'incarnation d'Emmanuelle, série de films érotiques à succès lancée dans les années 70, vient de s'éteindre à l'âge de 60 ans des suites d'une longue maladie. Ayant toujours eu du mal à vivre avec cette image de star courtisée uniquement pour son corps, l'actrice ne put jamais sortir du rôle qui lança sa carrière.

 

En 2006, l'actrice hollandaise avait signé son autobiographie sous le titre évocateur Nue. Réfugiée dans l'alcool et la drogue, elle racontait son calvaire au cours duquel elle avait été plus d'une fois dupée.

 

En hommage à l'actrice trop tôt disparue, le cherche midi réimprime cette autobiographie (Nue, 360 pages, 18 €) qui sera disponible en librairie dès la fin du mois d'octobre.  

 

La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti a tenu également à saluer la mémoire de l'actrice précisant ainsi dans un communiqué :

 

« Pour tous, elle était Emmanuelle, l'héroïne d'un film de charme et d'émotion de 1974 qui a séduit toute une génération, en France et dans le monde entier, et qui ouvrit la voie à un courant cinématographique plus libéré.

 

Mais, la jeune mannequin hollandaise Sylvia Kristel n'était pas que l'égérie du cinéma érotique. Elle exerça ses talents de comédienne aux côtés notamment de Gérard Depardieu et de Michel Piccoli, sous la direction de Roger Vadim ou encore de Francis Girod.

 

Sylvia Kristel, qui avait dû affronter bien des épreuves, avait su faire face avec un remarquable courage à sa dépendance à l'alcool et à la drogue. Un combat qu'elle a évoqué avec force et dignité dans son autobiographie parue en 2006. »