Hommage des ministres Darcos et Albanel à Aimé Césaire

Clément Solym - 17.04.2008

Edition - Société - Darcos - Albanel - Aimé


Nos très chers et estimés ministres ont publié sur leurs sites respectifs, mais avec des fonds différents, leur hommage à la mort d'Aimé Césaire. Nous avons estimé bon de vous les retranscrire intégralement...

Xavier Darcos :

« Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale, salue avec une émotion et une tristesse profondes la mémoire d'Aimé Césaire, disparu jeudi 17 avril à Fort-de-France à l'âge de 94 ans.

Etudiant brillant avant de devenir professeur agrégé de lettres, Aimé Césaire était non seulement un poète et un auteur dramatique unanimement reconnu, mais encore un intellectuel engagé qui contribua à forger avec son ami Léopold Sedar Senghor la notion de négritude.

Maire de Fort-de-France de 1945 à 2001 et député de 1945 à 1993, Aimé Césaire a également été un acteur majeur de la vie politique française pendant plus d'un demi-siècle au cours duquel il fut l'âme vibrante de la Martinique, son île natale à laquelle il était profondément attaché.

Avec Aimé Césaire, la France perd l'une de ses voix les plus respectées. L'humanité tout entière perd un auteur et penseur majeur dont les combats ont marqué et transformé le XX° siècle. Ennemi de tous les racismes et de toutes les discriminations, Aimé Césaire demeurera un modèle pour toutes celles et ceux qui veulent faire progresser la civilisation.
»

Et Mme Christine Albanel

« Depuis sa première oeuvre, Cahier d’un retour au pays natal, jusqu’à ses pièces de théâtre, Aimé Césaire a pétri la langue française de sa liberté et de sa révolte. Il l’a fait battre au rythme de ses incantations, de ses cris, de ses appels à vaincre l’oppression, invoquant l’âme des peuples asservis pour adjurer les vivants de relever la tête.

Poète radical, chantre de la négritude, bâtisseur lucide du quotidien, Aimé Césaire a été, pendant 56 ans, le maire attentif et respecté de Fort-de- France.

C’est avec une très vive émotion que j’apprends sa disparition.
»


Comprend qui veut. Ou comprend qui peut... Rappelons juste que depuis quelques minutes, Mme Royal a formuler le voeu qu'Aimé Césaire soit transféré au Panthéon.

Étonnant, non ?