Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Homo Ludens : quand les philosophes pensent le sport

Clément Solym - 24.10.2017

Edition - Les maisons - corps jeu philosophie - réfléchir sport société - sport télépvision médias


En ce mois d’octobre, qui commence sérieusement à devenir pluvieux, plus vraiment envie d’aller baguenauder dehors derrière un ballon. Prenons donc le temps d’une pause intellectuelle, avec la nouvelle collection coéditée par Carnets Nord et les éditions Le Pommier, sous la haute bienveillance de l’INSEP. Homo Ludens, Le corps en action propose ses trois premiers titres, d’un coup franc.

 


 

 

Phénomène social de première importance aujourd’hui, mais également grille de lecture en mesure de raconter notre société contemporaine, le sport est inévitable. Que ce soit sur les ondes ou à travers les écrans, le sport manquerait cependant de réflexion, du moins « reste un impensé » affirme l’éditeur. 

 

Cette collection Homo Ludens, référence au livre de Joan Huizinga – Homo ludens, essai sur la fonction sociale du jeu, publié en allemand en 1938 – présente de courts entretiens, avec pour objectif de conceptualiser le sport. Elle interroge le corps en jeu de l’Hommo ludens de nos jours, avec le soutien de la philosophie, l’anthropologie, la sociologie, l’histoire, la politique, mais également l’éthique, l’économie, les sciences et les techniques.

 

Des textes qui sauront capter l’attention du lecteur curieux, présentés par des intellectuels de premier ordre, qui « livrent leur pensée du sport et de tous les questionnements universels qui en découlent ». Un prisme originel, qui permet à chacun de détailler, dans son sujet de prédilection, ses propres expériences sportives. 

 

Les trois premiers titres font la part belle à
 

Michel Serres, Corps

 

Un entretien dans lequel le philosophe mène une réflexion sur l’intelligence du corps. Il illustre son propos de données issues de la recherche sur le sport dans de nombreuses disciplines, de la philosophie aux sciences cognitives, ainsi que de récits tirés de sa propre expérience sportive.

 

Philippe Descola, Cultures

 

L’anthropologue mène une réflexion sur le rapport au sport des sociétés actuelles en le comparant à celui des sociétés primitives et notamment des Amérindiens. Il montre comment les Occidentaux ont imposé le modèle du sport de compétition au monde entier, s’interroge sur le rapport entre nature et culture et sur l’hybridation de l’homme et de la machine.

 

Yves Coppens, Evolution

 

Une histoire des modifications du corps humain (passage à la bipédie, qualités physiques et sportives, endurance et résistance), qui se double d’une réflexion sur l’évolution conjointe de la nature et de la culture. Y. Coppens conclut sur une vision projective du futur de l’humanité, en prenant notamment en compte l’apport des nouvelles technologies.

 

La collection proposera 4 ouvrages par an, à raison de 2 par semestre, et les prochains à rejoindre la partie ne sont pas des moindres : Alain Berthoz, André Comte-Sponville, Boris Cyrulnik, Alain Finkielkraut, Axel Kahn, Edgar Morin, Joël de Rosnay et Georges Vigarello.

 

 

Evolution – 9782355362644 – 7,50 €

Corps – 9782355362613 – 7,50 €

Cultures – 9782355362675 – 7,50 €