Homosexualité, sodomie : le Texas toujours à la pointe

Clément Solym - 28.03.2011

Edition - Société - homosexuel - sodomie - censure


Verlaine et Rimbaud en leur temps en avaient fait les frais durant leur voyage en Angleterre. Le premier fut condamné pour sodomie et tentative de meurtre, après avoir tiré sur son amant. Or, la loi contre la sodomie est toujours dans les textes législatifs au Texas, bien que déclarée anticonstitutionnelle voilà huit ans.

Selon les textes de loi, toute personne qui aurait des rapports sexuels avec une personne du même sexe, risque une amende de catégorie C avec 500 $ d'amende à l'appui. Et soit que la désapprobation morale prime, soit qu'elle permette d'excuse pour continuer de harceler les couples homosexuels, la loi reste présente.

Outre les problématiques qu'une loi basée sur un jugement moral pose, ses ramifications sont nombreuses. Et se retrouvent jusque dans la censure pratiquée dans les publications de livres. L'abrogation de cette loi est toujours une perspective, mais pour le moment, elle demeure, bien qu'inappliquée - officiellement tout du moins.

En 2002, des groupes de la droite religieuse avaient tenté de faire interdire un livre scolaire - et y était parvenue. Ses réclamations visaient une épuration des sujets abordés, revendiquant une plus grande approche religieuse, et une suppression de tout ce qui relevait de valeurs antipatriotiques. (voir TFN)

Dans le même domaine, les oeuvres d'Oscar Wilde, auteur ouvertement homo - et vindicatif - se sont attiré les foudres de la justice anglaise, qui condamna l'auteur à l'époque.

La loi originelle au Texas, rédigée en 1860, visait même une peine de prison de 5 à 15 ans. Le parti républicain, Grand Old Party, s'était ainsi opposé en 2010 au mariage gay, estimant que la légalisation de la sodomie était une atteinte à la natalité dans le pays. (en savoir plus)

En 2002, le livre Revolutionnary Voices, avait aussi fait les frais de cette politique tacite : traitant d'homosexualité et donnant la parole à divers témoignages, il avait conduit à la censure de son auteure, Amy Sonnie. (voir aussi Banned librarian)

Même le Journal d'Anne Frank avait été censuré pour homosexualité latente dans la ville de Virginia... au Texas...