Hong Kong : protéger les livres de la censure chinoise, à ses risques et périls

Camille Cornu - 08.02.2016

Edition - International - Hong-Kong - livres censurés - auteurs Chine politique


Le gouvernement chinois a admis retenir en détention trois libraires liés au groupe The Mighty Current, qui publie des livres critiques à l’égard du gouvernement. Mais un auteur affirme que c’est le projet de publication de son propre livre qui aurait provoqué ces arrestations. Alors qu’il vient de diffuser le titre en question sur internet, les libraires continuent de vendre discrètement, à Hong Kong, des ouvrages que la Chine réprouve. 

 

Pekin-Beijing-China1376.JPG
Diego Delso, CC BY-SA 3.0

 

 

Alors que cinq employés d’un groupe d’édition étaient portés disparus, le gouvernement chinois était largement pointé du doigt. En effet, le groupe pour lequel ils travaillaient, The Mighty Current, était connu pour publier des ouvrages peu amènes à l’égard du gouvernement chinois... Alors que Pékin se refusait à tout commentaire, les autorités ont finalement admis il y a quelques jours que trois libraires étaient bien retenus en détention... 

 

Cela arrivait peu après que Gui Minhai, un éditeur du groupe également disparu, soit passé à la télévision, « avouant » s’être lui-même rendu aux autorités chinoises pour un accident de voiture survenu onze ans auparavant... En reconnaissant qu’il détenait les libraires en détention, Pékin avait alors décrété qu’ils étaient retenus pour une affaire liée à cet accident. 

 

Peu après ces éclaircissements, quant à la situation des libraires, un écrivain, Xi Nuo, est intervenu. « Je suis responsable de tout cela, parce que je veux publier un livre, et j’affirme au gouvernement chinois que les libraires sont innocents. [...] Laissez ces cinq personnes rentrer. » L’hypothèse d’un accident de voiture, pour justifier la détention, se change alors en la parution du livre de Xi Nuo, estimé dangereux par le Parti communiste. 

 

Le livre censuré publié sur internet

 

Pour défier la chine, l’auteur du livre en question, qui vit aux États-Unis, a décidé de le publier en ligne. Il s’est confié à la BBC : « J’ai décidé de publier ce livre. Je veux faire comprendre aux autorités chinoises et à Xi Jinping qu’ils ont tort. Complètement tort. Vous feriez mieux de relâcher ces cinq personnes. Laissez-les rentrer chez eux. »

 

Le livre, Xi Jinping and his lovers, « écrit dans un style simple et presque vulgaire », est présenté comme un ouvrage de fiction, mais se base sur des personnes réelles, liées à la vie amoureuse du président chinois, Xi Jinping. Le livre aurait également un coauteur, non nommé pour des raisons de sécurité. 

 

Le succès des livres à scandale à Hong Kong

 

Les livres relatifs aux scandales politiques font fureur à Hong Kong, alors qu’ils sont interdits sur le reste du territoire chinois. Ancienne colonie britannique, HK est en effet censée jouir d’un régime particulier concernant les libertés fondamentales pendant une période d’au moins 50 ans à compter de sa date de rétrocession à la Chine, en 1997. 

 

Suite aux disparitions des libraires, la pression avait poussé une importante chaîne de librairies de Hong Kong, Page One, a retirer les livres politiquement sensibles de ses étagères. Mais les livres censurés seraient toujours facilement accessibles, chez des libraires plus petits : Paul Tang, propriétaire de la Librairie People à Hong Kong, compte bien continuer à vendre les livres à scandale, qui représentent l’essentiel de son commerce. 

 

En 2003, le gouvernement chinois avait autorisé les Chinois à se rendre à Hong Kong à titre individuel. Les touristes étaient alors friands de livres de ce type, interdits chez eux, et Tang en avait profité pour se spécialiser dans le domaine. 

 

Parmi ses livres les plus vendeurs se trouvent également des livres dévoilant les coulisses du pouvoir politique, qui pourraient renseigner les hommes d’affaires ou personnalités sur les remaniements pouvant affecter leurs carrières... le genre de renseignements que les médias du reste du territoire ne sont pas aptes à délivrer. 

 

« En théorie, tout le territoire bénéficie de la liberté de presse. Mais en vérité, nous ne sommes pas autorisés à mentionner ces sujets interdits. Beaucoup de lecteurs de Chine viennent regarder ces livres juste par curiosité. Pour le dire simplement, ici, vous pouvez lire la vérité », confie encore le libraire. 

 

D’après Paul Tang, les livres censurés sont encore facilement accessibles à Hong Kong, sur les stands de presse des trottoirs ou à l’aéroport. Il ne compte pour l’instant pas changer sa ligne de vente, mais pourrait être amené à se réorienter involontairement, si les éditeurs, eux, n’osaient plus publier de livres critiques sous la pression du gouvernement. 

 

 


Pour approfondir

Editeur : Gallimard-Loisirs
Genre : tourisme asie /...
Total pages : 52
Traducteur :
ISBN : 9782742442904

Hong Kong

de Collectif Gallimard

Des guides courts séjours sur une ville ou une région qui se déplient et se déploient, alliant la carte au guide. Un quartier, une carte, des bonnes adresses : c'est un guide pratique "tout-en-un" qui permet de vivre une ville comme ses habitants la vivent et de s'intégrer, en toute liberté, au coeur de la cité. Parti-pris d'organiser une ville par quartiers, plans à l'appui. Sur le même principe, les guides Carto vous permettent de pénétrer au coeur d'une région. A qui est destinée la collection ? Voyageur qui souhaite découvrir en profondeur les différents quartiers d'une ville, à pied ou par les transports, pour un court séjour. Voyageur désireux de vivre une ville au rythme de ses habitants.

J'achète ce livre grand format à €