Horreurs et traumatisés : Jane Austen, thérapie pour militaires

Antoine Oury - 10.07.2013

Edition - International - Jane Austen - Première Guerre mondiale - militaires traumatisés


Au sortir de la Première Guerre mondiale, l'Europe et le reste du monde ont découvert l'horreur d'un conflit généralisé, et les paysages sont au moins aussi désolés que les survivants. Pour aider ces derniers à surmonter des souvenirs de champs de bataille, les médecins recommandèrent alors la lecture des romans de Jane Austen, pourvoyeurs de « sécurité » et de « confort ».

 


jane-austen-bath8

Le Jane Austen Festival, en septembre 2012 (daz smith, CC BY-SA 2.0)

 

 

La bibliothérapie était alors prescrite pour lutter contre le sentiment de folie et d'insécurité permanente qui tourmentait les soldats. « Les romans de Jane Austen étaient indiqués pour guérir les individus en état de choc après la Première Guerre mondiale, en antidote pour les troubles mentaux. On lisait ces ouvrages dans les tranchées » explique le Dr Paula Byrne, auteure et membre du collège d'Oxford.

 

La romance de l'époque aurait un effet sécurisant sur la psyché des soldats, et l'Angleterre d'Orgueils et Préjugés apparaissait alors comme le contrepoint parfait aux bombardements et autres guerres des tranchées.

 

« Elle était pionnière et technicienne, mais cet aspect s'efface devant l'amour qu'elle portait à ses personnages et à ce monde. Elle nous rappelle que l'Angleterre est un grand pays de l'amour », conclut le Dr Paula Byrne, auteure de plusieurs ouvrages consacrés à la romancière.

 

Et, pour les démobilisés d'Afghanistan, E.L. James serait en tête de liste...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.