La chanteuse Grace Jones a finalement écrit ses mémoires

Antoine Oury - 01.07.2015

Edition - Les maisons - Grace Jones - autobiographie - Gallery Books


Pour beaucoup, elle reste l'interprète d'une unique chanson, « La vie en rose », mais ses mémoires pourraient justement remettre en avant une carrière assez exceptionnelle dans l'histoire du disco. La chanteuse Grace Jones travaille depuis des années à ses mémoires, et le seul titre choisi résonne comme un pied de nez : I’ll Never Write My Memoirs sortira finalement en septembre prochain, publié par Gallery Books.

 

 

 

Malgré une carrière musicale restée dans l'ombre, et malheureusement masquée par des rôles peu convaincants au cinéma (Conan le Destructeur et Dangereusement vôtre, pour les plus connus), Grace Jones a de quoi raconter. Née en Jamaïque, elle débarque aux États-Unis et fricote avec Andy Warhol, au Studio 54, tout en devenant une égérie pour le monde de la mode, où elle fascine particulièrement : Jean-Paul Goude et Yves Saint-Laurent en feront une icône.

 

Son premier album, orienté disco, sort en 1977 et s'intitule Portfolio : les sorties s'enchaînent ensuite, au rythme d’un album par an. Son cinquième album studio, Nightclubbing, en 1981, reste considéré comme un des meilleurs de sa carrière. Au fil des années, la chanteuse mélange disco, reggae et new wave, et la reprise atypique de « La vie en rose » marquera les esprits.

 

Les mémoires seront publiées le 29 septembre prochain par l'éditeur Gallery Books. Le titre est tiré d'une des chansons du répertoire de l'artiste, « Art Groupie ».

 

 

(via The Hollywood Reporter)