Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ika Bunko : une librairie virtuelle ouvre ses portes

Clément Solym - 14.09.2012

Edition - International - Librairie - Ere numérique - Tendance


Une librairie d'un nouveau genre émerge du Japon. Ika Bunko, littéralement le livre calamar, fait le pari de prendre la forme d'un magasin virtuel. L'équipe compte se spécialiser dans les évènements livresques,  l'information et autres produits dérivés estampillés de son logo. Tout sauf le livre, en somme. C'est donc en partant des étagères vides que l'entreprise compte envahir le monde. Rapporte The Asahi Shimbun.

 

 

 

 

C'est après avoir trouvé l'inspiration au fond de quelques verres de Saké, que trois amis ont pris le chemin de la création de leur librairie imaginaire. L'argent leur manquait, et ils en sont arrivés à la conclusion que ce procédé leur permettrait de démarrer sans. Mais ce n'est pas parce que leur projet est jusqu'ici résolument immatériel qu'il n'est pas animé d'ambitions tournées vers le monde réel.

 

Le " magasin " est géré par un trio de bibliophiles animés par la passion : un gérant et deux vendeuses. Le nom de l'entreprise ne comporte pas de sens profond, le gérant l'a simplement emprunté à son téléphone mobile en forme de calamar.

 

Yuki Kasukawa, l'homme de la maison, a qualifié leur concept de : librairie d'air. Il revendique que celle-ci existe sans toutefois pouvoir être vue. L'équipe est enthousiaste à l'idée de prendre le contre-pied des libraires traditionnels, et diffuse régulièrement une newsletter gratuite, qui expose des colonnes sur les livres et les librairies. Ils espèrent bien un jour publier des livres et développer leurs activités à l'international.

 

Daïsuke Nakajima, une des vendeuses, a confié : " Si nous nous fixons un objectif, cela signifie que nos activités prendront fin un jour [...] Nous serons plus heureux si nous pouvons continuer à avancer, errant sans but, comme les calamars flottant dans l'eau. "

 

Ils ont récemment tenu un stand dans une bibliothèque bien matérielle, invités par Takeshi Hanamoto. L'hôte, libraire chez Books Ruhe, a déclaré : " Ils aiment les activités de leur magasin virtuel, contrairement aux librairies existantes, et c'est ce qui est intéressant chez eux. "

 

Un concept japonais qui n'est finalement pas sans rappeler la formule métaphysique, du maître samouraï Miyamoto Musashi, qui prônait que : " Par la connaissance de l'existant, on peut appréhender l'inexistant. "