Il sera mis en examen pour avoir étranglé sa prof d'anglais

Clément Solym - 06.06.2008

Edition - Société - agression - professeur - etrangler


« Violences sur personne chargée d'une mission de service public », mais également « menaces », c'est sous ses motifs que le collégien qui a agressé et littéralement étranglé sa prof d'anglais sera mis en examen, annonce une source judiciaire.

Alors qu'il était en garde à vue, « effondré », le collégien suivi par un juge des enfants « a formulé des excuses ». La plainte dont l'AFP a obtenu une copie précise pourtant, selon la professeure, qu'il « a voulu m'étrangler », avec une pression « très forte » maintenue sur son cou.

Elle précise également qu'« à trois reprises », elle lui avait demandé de sortir à cause de son « comportement perturbateur » et elle avait fini par « le prendre par le bras » afin de « l'accompagner à la porte ».

L'enseignante, en incapacité de travail pour quatre jours, se serait plainte auprès de son frère « de ne pas avoir été soutenue après l'agression » par ses collègues alors qu'elle a dû gérer seule « pendant vingt minutes ensuite [...] sa classe, des élèves en pleurs, elle-même sous le choc ».

À la suite de cette agression, le collège avait été fermé toute la journée.