Ils sont beaux, ils sont riches et ils sont éditeurs

Clément Solym - 12.07.2012

Edition - Economie - éditeurs - classement - fortune


C'est mieux que le retour des hirondelles : le classement des plus grandes fortunes de France établi par le magazine Challenges est tombé. L'édition 2012 apporte son lot de petites nouveautés, mais il faut savoir malgré tout que le moins fortuné de tous dispose de 60 millions € de fortune perse.




  

Le grand vainqueur, c'est encore Bernard Arnault, le patron le plus à l'aise avec son banquier qui soit aujourd'hui. Diriger LVMH, c'est sympa, et cela le met au-dessus d'un tas d'or de 21 milliards €… 

 

La crise a frappé, donc, mais l'argent reste là. Mais on ne trouve pas que des éditeurs dans ce classement. Faisons-leur tout de même un sort à ces six veinards, pour commencer.

  • Lefebvre Sarrut (éditions juridiques) prend le haut du panier avec 450 millions €, à la 95e position 
  • Arnaud Lagardère, est en 170e position avec son groupe qui dispose de Hachette - et de Relay, avec 240 millions €
  • Gallimard prend la 224e place avec 160 millions €
  • Francis Esménard, propriétaire d'Albin Michel prend la 296e place, avec 115 millions €
  • Et puis, pour finir, Jacques Glénat et Hervé de la Martinière, prennent les places 472 ex aequo avec un paquet d'autres personnes, et leurs 60 millions €. 

 

Notons également la présence, évidemment, de M. Pinault, patron de Fnac, avec 6,6 milliards €, de Gérard Mulliez, qui possède Auchan et accessoirement Cultura, le tout pour 18 milliards €.

 

Bon, tout cela ne va donc pas trop mal…

 

Voir le classement