Image, audio, texte : les trois piliers de la communication web

Lettres numériques - 24.09.2019

Edition - Société - communication numérique - réseaux sociaux contenu - vidéo podcast newsletter


Les 4 et 5 juin derniers, le PILEn (Partenariat interprofessionnel du livre et de l’édition numérique) accueillait Dominique Dufour pour trois formations à la vidéo, au podcast audio et à la newsletter. Voici quelques conseils pour une communication multicanale.




 

Faire une vidéo pro avec un smartphone, pour augmenter son taux d’engagement

 

Si je suis auteur.trice, éditeur.trice, libraire ou bibliothécaire, dois-je intégrer l’outil vidéo à ma stratégie de communication ? Assurément, car les vidéos ont un taux d’engagement bien supérieur à n’importe quel texte ou image.

 

Dominique Dufour recommande cependant de commencer par des vidéos courtes, de 10 à 20 secondes. Au-delà, on note généralement une baisse d’audience. En outre, ces vidéos sont plus faciles à produire pour commencer : moins de travail de story-board en amont, moins de montage vidéo en aval. Si vous avez peu de temps à y consacrer, échafaudez plutôt de petits projets qui sont bien menés à leur terme ; une idée, une vidéo !
 

Le story-board est le point de départ obligatoire de toute vidéo ; vous devez avoir une représentation imagée des différents plans composant votre film. Ceci vous permet de ne rien oublier et d’évaluer la pertinence de chaque plan, car chaque plan doit servir l’histoire que vous racontez, le message que vous portez (un plan sur un logo ne sert souvent à rien). À ce titre, multipliez les séquences ; il vaut mieux 3 fois 3 secondes sous des angles et des échelles variées qu’un plan fixe de 10 secondes. Lors du tournage, n’oubliez pas de vous mettre en mode avion, pour éviter de recevoir un appel en pleine interview.
 

Internet, ou la communication : guide pour débuter
 

En outre, les vidéos sont idéalement adaptées aux réseaux sociaux sur lesquels elles sont partagées. La majorité des utilisateurs.trices consomment les médias sociaux via leur smartphone, ce pourquoi l’orientation de la vidéo est idéalement verticale, dans le sens du scroll.
 

Dominique Dufour conseille la vidéo filmée avec un smartphone. D’abord, car la meilleure caméra est celle qu’on a avec soi. Ensuite, car les smartphones sont au top de la technologie, avec une prise en main intuitive et une foule d’accessoires peu onéreux (stabilisateurs, micros, batteries d’appoint) et d’applications gratuites, notamment pour le montage vidéo et l’incrustation de textes. À ce sujet, il recommande KineMaster et Quik.
 

Au final, peu importe la durée de votre vidéo ou les autres aspects techniques ; si la vidéo peut vous aider à mettre en valeur votre contenu, le plus important, c’est bien cela : le contenu.

 

Le podcast audio, un outil en plein essor pour parler à ses publics cibles


Le podcast audio est considérablement revenu sur le devant de la scène ; entre 2014 et 2018, France Inter a vu son nombre d’écoutes podcasts multiplié par quatre. Parallèlement, on observe que des start-ups comme Majelan ou Binge Audio lèvent des fonds. Le podcast est devenu un outil idéal pour diversifier votre stratégie de communication, et en particulier si vous souhaitez atteindre des publics de niches.
 

Mais comment faire un podcast ? Tout commence évidemment par choisir un sujet, mais aussi par choisir un angle créatif, singulier. Le contenu toujours et avant tout, comme pour la vidéo. Quant à la forme, il faut pouvoir accepter qu’elle soit perfectible au début. Comme pour la vidéo aussi, Dominique Dufour recommande de savoir où on va, en définissant notamment les sujets de ses cinq premiers podcasts. Il faut s’entendre sur ce qui va composer le podcast : solo, interview, débat, forme hybride, etc. Il conseille une durée allant de 10 à 20 minutes, sachant que des podcasts hyper pointus et uniques en leur genre peuvent durer une heure et être malgré tout écoutés jusqu’au bout.




 

Pour enregistrer, le dictaphone de votre smartphone, amélioré ou pas d’un accessoire micro, suffit. Pour le montage son du podcast, vous pouvez tester des programmes comme AudaCity, GarageBand, Adobe Audition (d’office payant), ou même via KineMaster comme vu plus haut.


De nombreuses solutions existent pour uploader et partager facilement votre podcast audio, avec notamment un lecteur intégrable sur votre site web : AudioBoom, SoundCloud, Spreaker, etc.


Il est recommandé d’annoncer vos podcasts en créant un visuel via Canva par exemple, pour les partager ensuite via vos médias sociaux, votre site web (pourquoi pas créer une page propre ?) ou votre newsletter, sujet de la dernière formation de ce triptyque avec Dominique Dufour.

 

La newsletter, un outil de communication complémentaire aux médias sociaux

 

À l’heure des réseaux sociaux, la newsletter pourrait paraître aux yeux de certains quelque peu dépassée. Il n’en est rien : bien utilisée, elle donne un accès plus direct à ses publics cibles que les réseaux sociaux. En amont, la newsletter permet de récupérer les emails de prospects. En aval, elle permet donc de toucher des cibles identifiées, avec qui on garde contact. La newsletter est un outil souvent gratuit et simple d’utilisation, qui rend votre communication virale : en quelques secondes, des centaines voire des milliers d’abonnés.es découvrent ce que vous avez à leur dire.
 

Festival littéraire : faire savoir que l'on existe...


Des outils comme Sarbacane, MailJet, SendinBlue, MailChimp ou MessageBusiness existent. À vous de les tester, pour voir celui qui correspond le plus à vos besoins.


Pour inviter les gens à s’inscrire à la newsletter, Dominique Dufour recommande d’écrire un texte engageant et à votre image ; décalé ou institutionnel, le ton est à déterminer, mais ne vous contentez pas de rien ou du message par défaut proposé par votre site web.
 

Écrire une bonne newsletter commence par ne pas sous-estimer l’importance du titre du mail. En effet, un abonné sur deux en moyenne n’ouvre pas les newsletters. Pensez donc à un titre accrocheur.


Au niveau de la forme, pensez aussi qu’une newsletter sur deux est lue depuis un smartphone. Ne mettez pas trop de contenu dedans, qui obligerait à scroller plus que de raison. Idéalement, votre newsletter n’est pas une intégrale de tous les articles postés sur votre site web. Il doit reprendre les faits les plus marquants, voire proposer du contenu inédit.


Il n’est pas possible d’intégrer directement une vidéo dans votre newsletter, mais vous pouvez par contre intégrer un GIF cliquable, qui reprend une boucle choisie de votre vidéo, amenant vers la vidéo, hébergée sur votre site web ou une plateforme type YouTube.
 

Retrouvez ce compte-rendu ainsi que d’autres billets sur le blog du PILEn.


 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.