Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Editeurs indépendants : l'Autre livre dit adieu au Salon de Paris

Nicolas Gary - 04.03.2014

Edition - Les maisons - éditeurs indépendants - Salon du livre de Paris - Amazon


L'information aurait pu être très discrète, mais le retour d'Amazon au Salon du livre de Paris, pour 2014 était un peu gros. Surtout qu'elle intervient alors que la société Electre/Livres Hebdo décidait de ne pas participer à la manifestation. Cette année, la société américaine mettra à l'honneur le Kindle et ses outils d'autopublication, avec des ateliers et des conférences spécifiques. Mais pour les éditeurs indépendants, regroupés au sein de l'association L'Autre livre, cette édition 2014 sera la dernière - et d'une certaine manière, l'indépendance s'efface devant les groupes. L'an prochain, les éditeurs de l'Autre livre ne viendront pas au Salon de Paris. Ils s'en expliquent dans une lettre, que nous publions dans son intégralité.

 

 

 

 

Les manifestations littéraires, comme les salons du livre, sont devenues au fil des années des composantes indispensables et incontournables pour l'édition indépendante, que ce soit pour vendre ou pour se faire connaître, en raison de l'absence grandissante de nos livres sur les gondoles des librairies et dans les médias, et les ventes internet ne contribuent pas à rendre vivante notre activité de passeurs de mots, d'émotion et d'idée.

 

Cependant devons-nous, pouvons-nous poursuivre notre présence au salon du livre de Paris, appelé la plus grande librairie de France, alors que la ministre de la culture parlait, il n'y a pas si longtemps, de « concurrence déloyale » vis-à-vis des libraires, en citant la société Amazon, cette dernière sera présente au salon de la Porte de Versailles (alors que Electre, banque de données de la librairie, en sera absente).

 

Plus globalement, c'est aussi une décision politique à prendre pour notre association, qui représente 160 éditeurs indépendants, car il faut bien être réalistes, notre présence cautionne l'absence d'une politique cohérente du livre dans notre pays où dans le même temps on est capable de débloquer des fonds pour les libraires indépendants (sans compensation pour l'édition indépendante) et inviter les éditeurs à coups de subvention à numériser tous les livres, alors qu'il faudrait commencer par décider d'une politique du livre et de la lecture et ensuite mettre en place les outils et les financements correspondants.

 

Et puis concrètement d'année en année, avec les difficultés économiques que rencontre l'édition indépendante, les tarifs des stands du salon du livre de Paris permettent à de moins en moins d'éditeurs indépendants d'y participer.

 

Devons-nous dans le cadre d'un stand collectif se voulant représentatif de l'édition indépendante avoir ceux qui ont pu se payer le stand et ceux qui n'ont pas eu les moyens ?

 

Durant ces 4 jours de salon, les visiteurs, les professionnels, pourront échanger avec les éditeurs indépendants, stand A44, pour avancer la réflexion collective sur le sens et le contenu que doit avoir une vraie politique du livre et de la lecture et le rôle que devrait y jouer un salon du livre initié par le Syndicat National de l'Edition.

 

Seront présents sur le stand de l'autre Livre cette année, la grande diversité et richesse que représente l'édition indépendante avec :

- Les éditions Alexandrine

- Les éditions Bleu autour

- Les éditions Delga

- Les éditions du Petit Pavé

- Les éditions Plumes de carottes

- L'Oie plate

 

et beaucoup d'autres éditeurs indépendants de l'Autre Livre seront présents au salon du livre de Paris sur les stands des régions, à thème ou avec leur diffuseur.