Imprimerie : baisse de 11 % dans la production française

Clément Solym - 22.04.2010

Edition - Economie - marché - imprimerie - chiffres


L’année 2009 n’a pas été vraiment un bon cru d’un point de vue économique. En France, presque tous les secteurs ont été touchés. L’imprimerie n’a donc pas échappé à la crise. Les chiffres révélés par l’Observatoire des marchés de la communication graphique (OMCG) montrent une production en baisse de 11 %.

Le secteur du livre est précisément le plus touché. Il essuie une baisse en volume de 18 % sur l’année 2009. Quant aux périodiques, la chute atteint 13 %. Toutefois, l’OMCG a tenu à rappeler dans son étude que « l’activité en volume (tonnage produit) du secteur imprimerie, [qui] a baissé de 11% par rapport à 2008, […] ne connaît donc pas de décrochage par rapport à celle de l’industrie manufacturière dans son ensemble. » La crise n’a finalement pas touché plus particulièrement l’impression en France.

Pour ce qui est des importations de livres (210 765 tonnes sur l’année 2009), elles n’ont diminué que de 1,0% par rapport à 2008. Ce sont les dictionnaires qui sont le plus touchés par cette baisse.

Selon l’enquête de l’OMCG, publiée dans sa lettre économique datée de mars 2010, « les importations en provenance d’Italie, d’Espagne et de Belgique restent en baisse alors que le niveau des importations en provenance de Chine est équivalent à celui de l’année dernière. Les exportations vers la Belgique continuent à croître tandis qu’elles diminuent sur la plupart des autres destinations. »

Quant aux exportations (avec un total de 54 736 tonnes sur l’année) elles essuient une basse de 9,1% mais moins importante que pour l’ensemble des autres types d’imprimés. Les dictionnaires restent, là aussi, à la traîne.