In App Purchase : les libraires pour le moment silencieux

Clément Solym - 30.06.2011

Edition - Economie - libraires - applications - regles


Faut pas leur en vouloir, à Apple. Voyez le topo : ils ouvrent une super boutique, directement intégrée dans leurs appareils, l'App Store, pour que l'on y propose des applications, gratuites ou payantes. Mais pas des gratuites dans lesquelles on peut acheter quelque chose, sinon, Apple perd de l'argent. Et vous pensez qu'ils bossent gratos ?

Alors forcément, la veille du changement des règles de soumission des applications dans la boutique, l'ensemble des libraires qui ont décidé de créer leur propre app pour vendre leurs livres numériques restent passablement silencieux.


C'est que ce 30 juin est la date limite au-delà de laquelle toute application qui ne sera pas mise en conformité avec les règles d'Apple devrait être tout simplement bannie. La règle en fait, qui est d'ailleurs simple : toute appli qui permet un achat à l'intérieur doit intégrer le système In App Purchase, par lequel Apple prélève 30 % de toute vente.

Un système qui pousse à se demander si la création d'une librairie indépendante à l'intérieur de l'App Store est simplement possible. (notre actualitté)

La situation va se tendre donc, entre les Amazon, Barnes & Noble et consorts, qui pour le moment n'ont toujours pas communiqué sur l'apparition d'une nouvelle appli, ou d'une version mise à jour.

Manifestement, Hulu a mis sa version iPad en place, la semaine dernière, en supprimant le lien vers son site, qui permettait l'achat. En revanche, elle a ajouté un petit message invitant à se connecter sur le site de Hulu, pour s'inscrire - de quoi être en conformité avec les règles d'Apple.