Inauguration de la bibliothèque George W Bush à Dallas

Xavier S. Thomann - 24.04.2013

Edition - Bibliothèques - George W. Bush - Bibliothèque - Texas


Jeudi va avoir lieu l'inauguration de la bibliothèque présidentielle George W Bush, en présence de tous les présidents américains vivants. Cette nouvelle institution se situe sur le campus de la Southern Methodist University de Dallas. En fait de bibliothèque il s'agit davantage d'un musée autour des deux mandats de Bush fils. 

 

 Armed Forces Full Honor Farewell to President George W. Bush

Beverly & Pack, CC BY 2.0

 

 

La bibliothèque est entièrement construite autour de la personne de George W Bush. La bibliothèque explique sur son site internet que la bibliothèque servira de « ressource pour l'étude de la vie et de la carrière de George W. Bush, tout en favorisant une meilleure compréhension de la présidence, de l'Histoire américaine et des questions législatives importantes. »

 

On peut rester assez dubitatif quant à l'intérêt intrinsèque de la présidence de George W. Bush, dans la mesure où beaucoup s'accordent à dire qu'il a pris des décisions particulièrement mal éclairées (l'invasion de l'Irak) et que les décisions en question ont largement été influencées par des hommes comme Dick Cheney. 

 

Point de propagande pour autant : on laisse le soin aux futurs visiteurs de se faire leur propre opinion sur les décisions et le bilan de l'ancien président. Il paraît que c'est le président lui-même qui a insisté sur ce point. 

 

Un espace du musée est dédié aux décisions importantes prises par le Texan alors qu'il occupait le bureau oval (dont une reproduction grandeur nature se trouve dans le musée). Ça s'appelle le Decisions Points Theater, et le but est de mettre le visiteur à la place du président pour qu'ils puissent juger par eux-mêmes si M. Bush a pris la bonne décision. 

 

Enfin, il faut noter que c'est la première bibliothèque présidentielle de l'âge numérique. Une partie importante des documents est conservée sur disque dur. Dans les archives on trouve ainsi les 200 millions de mails de la Maison Blanche.