Incendies en Amazonie : auteurs et illustrateurs engagés pour sauver la forêt

Nicolas Gary - 02.09.2019

Edition - International - incendies Amazonie - Bolsonaro Macron - feux forêt Amazonie


Des artistes brésiliens, auteurs et illustrateurs, viennent de lancer une grande campagne avec l’Instituto de Leitura Quindim, autour de l’Amazonie. Amazon Shouts, ou Amazônia Chama en portugais, intervient en réaction des multiples incendies qui ont ravagé la forêt ces derniers temps. Et provoqué un conflit entre le Brésil et différents pays européens.

Fire in the Amazon
Luísa Mota, CC BY NC 2.0
 

À l’initiative de l’Institut en faveur de la lecture, créé en septembre 2014, la campagne rassemblera des illustrations, photos, textes et/ou travaux universitaires portant sur l’ensemble de la région. On les retrouvera ensuite disponibles via une plateforme dédiée, à destination des écoles, des bibliothèques et de tous ceux qui souhaiteront s’en servir.

Parmi les auteurs engagés, on retrouve l’illustrateur jeunesse Roger Mello, le seul Brésilien à avoir remporté le prix Hans Christian Andersen. Cependant, d’autres créateurs comme l’Espagnol Javier Zabala ou le Sud-Africain Piet Grobler ont également prêté main-forte.
 


Illustration d'André Neves

 
Les premières contributions sont à découvrir sur le site collaboratif. La suite du projet passera par une collaboration avec des institutions — avec dans l’idée de produire des expositions ou des tournées dans les écoles. Le contenu pédagogique collecté dans un premier temps contribuera à alimenter les réflexions et apporter des idées. 
 


L’objectif premier reste de constituer une mobilisation internationale pour la défense de la plus grande forêt tropicale de la planète. Au cours de l’année 2019, 870.000 incendies ont été recensés, et au cours de la semaine passée, de nouveaux départs de feux ont entraîné d’importants dégâts. 
 
Le président brésilien Jair Bolsonaro avait, dans un premier temps, refusé une aide d’urgence que les pays du G7 souhaitaient apporter, avec 20 millions $ débloqués pour aider l’État. Pour qu'il l'accepte, une condition était posée : que le président Emmanuel Macron présente des excuses pour des insultes qu'il aurait proférées, selon Bolsonaro. 



 
Le président avait ensuite renvoyé le G7 à ses propres difficultés, estimant que l’argent serait plus utile pour la reforestation de l’Europe. Ce 6 septembre, de nouvelles informations devraient arriver. La semaine passée, le président brésilien avait, enfin, interdit par décret le défrichage des terrains agricoles par le feu. Une manière de lutter, ou de tenter de lutter, contre les incendies.


Commentaires
C'est une attitude brillante et nécessaire. Que tout le monde contre cette terrible réalité soit toujours ensemble!
De tout cœur avec vous. Pour ma part, plus rien n'alimentera jamais ces feux. Ni soja, ni huile de palme, et tout ce que je pourrai faire ou ne plus faire d'autre.

Aimer le monde vivant, quand on pense qu'elle est là, dans le cœur de tous, pour tous les problèmes de la Terre, la solution... Si simple et si lointaine à la fois. Égarée derrière les religions imbéciles centrées sur l'homme (sous le masque d'un dieu), derrière les hommes imbéciles aveuglés par eux-mêmes, leur confort, leur pseudo-progrès, là, oui, où il existe un ensemble qui nous contient, qui nous porte, qui nous tient en vie, le seul, le non-illusoire, le non rassurant, qui inclut la finitude, la mort sans promesse d'après et le recyclage. C'est le monde vivant, dont la forêt amazonienne est la plus luxuriante incarnation et aujourd'hui victime ô combien emblématique.

Cessons, boycottons, retirons-nous, au moins, de la part que nous prenons au massacre, au saccage. Ne soyons plus cellule de ce foetus cannibale qui dévore le ventre qui le porte. N'attendons pas, rien, et surtout pas de grand soir. Seul l'amour du monde vivant, rien de moins, inverse le mouvement.On parle beaucoup de l'incapacité à voir le long terme, mais ne masque-t-elle pas l'incapacité non moins destructrice à agir dans l'instant (pas le "court terme" dont pseudosapiens est si friand, mais l'instant, la seconde, le non-différé). C'est maintenant, plus que jamais, maintenant.

Avec amour et rage,
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.