medias

Inclusion numérique : les bibliothécaires au coeur de la médiation

Antoine Oury - 29.05.2018

Edition - Bibliothèques - Inclusion numérique rapport - bibliothèque médiathèque numérique - inclusion médiathèque


13 rapporteurs ont signé pour Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'État au numérique et chargé de la mission Société Numérique, un document qui évoque une stratégie nationale pour un numérique inclusif, émaillé d'observations et de recommandations. Les bibliothèques et médiathèques y figurent en bonne place, comme des équipements proches des publics éloignés du numérique, mais aussi comme des métiers en pleine évolution.


Bibliothèque de l'Institut du monde arabe
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 

Dans la perspective de la mise en place d'une stratégie nationale, une plateforme de consultation en ligne, des ateliers territoriaux, des réunions de travail et des auditions ont été mises à contribution pour procéder à un état des lieux et poser un diagnostic sur les usages du numérique par les Français. Le rapport indique ainsi que 13 millions de personnes, en France, sont en difficulté avec le numérique, et qu'un tiers des Français estime qu’un accompagnement dans un lieu dédié est le plus adapté pour maîtriser les usages numériques.

 

Bibliothèques et médiathèques sont citées à plusieurs reprises dans le rapport remis à Mounir Mahjoubi, comme des acteurs au contact des publics en difficulté avec le numérique. « Le premier constat qui émerge des différentes contributions est l’implication de certaines organisations et structures sur l’inclusion numérique, alors même qu’il ne s’agit pas de leur mission principale », peut-on lire.

Le rapport considère par ailleurs que ces structures, parmi lesquelles on trouve les bibliothèques, ont « une connaissance fine de la réalité des habitants et de leur familiarité avec le numérique ».

 

En soi, il ne propose pas de mesures spécifiques sur les bibliothèques et médiathèques, mais signale toutefois que « la seule mise à disposition de matériel informatique en libre-service ne semble pas répondre de manière complètement satisfaisante aux difficultés rencontrées par les publics », et souligne la nécessité, pointée lors des auditions, d'un accompagnement humain.

 

Les rapporteurs considèrent en tout cas que « la possibilité de pouvoir disposer d’un accompagnement humain pour toutes les personnes qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas faire leurs démarches en ligne » et « l’accès à du matériel informatique et à une connexion internet pour tous » font partie des exigences préalables à l'inclusion numérique.
 

Encadrer l'offre de médiation en bibliothèques

 

L'offre de médiation, présente en médiathèque, soulève plusieurs enjeux, selon le rapport : la formation des aidants, si elle ne fait pas partie de leurs compétences, mais aussi s'assurer de la sécurisation juridique de leur intervention, sur des points comme la confidentialité ou la responsabilité en cas d'erreurs dans les démarches où l'aidant a été impliqué. Finalement, il s'agira aussi de valoriser le métier de médiateur numérique.

 

Toutefois, le rôle d'accompagnement pourra aussi être externalisé par les opérateurs publics, pour être confié à un acteur tiers, privé : « la facturation des services nécessite de mettre en place une régie de recette », précise le rapport. « Il s'agit d'une procédure banale au sein d'une collectivité (restauration scolaire, périscolaire, petite-enfance, médiathèques, parc d'entreprises, etc.) qui ne relève néanmoins pas du domaine de compétence des animateurs et médiateurs, mais de leurs encadrants. La mise en place de telles régies pour des services de médiation numérique nécessite donc un accompagnement du comptable public dans la démarche d’innovation », peut-on lire.

 

Les propositions de l'ABF pour le numérique
en bibliothèques

 

Enfin, le rapport insiste sur la place de l'État comme garant de l'accès à tous les citoyens au numérique, mais aussi de celles du département, de la région et de l'éventuelle intercommunalité dans la gouvernance de la politique d'inclusion. 

 

Le rapport complet est disponible à cette adresse.

 

 

 




Commentaires
Le titre ne reflète ni l'article, ni le rapport. Et je dirai même qu'il attaque la gratuité en bibliothèques dans la plus grande décontraction...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.