Inde : Un auteur dénonçant l'ultra violence des hindous est écroué

Clément Solym - 11.12.2008

Edition - Justice - Inde - violences - hindous


Auteur d'un livre dans lequel il condamne les hindous pour des actes de violence mortels contre des chrétiens, un homme a été arrêté par la police dans l'est du pays, pour ne pas raviver les tensions entre communautés.

Pourtant, un autre soulèvement a eu lieu, émanant de journalistes et de partisans des droits civils : cette arrestation n'est en somme qu'une atteinte à la liberté d'expression, et par là même, est illégale. De plus, le gouvernement d'Orissa (État du Jharkhand) n'a pas interdit le livre, alors que depuis le mois d'août les affrontements ont fait là-bas près de 38 morts, principalement des chrétiens.

Une manifestation silencieuse de protestation, réunissant une centaine de personnes, a été organisée dans la capitale Bhubaneswar, où l'on défilait avec un brassard noir et un bandeau sur la bouche aujourd'hui même, exigeant la libération de Lenin Kumar, l'auteur. Dans son ouvrage, il décrit le comportement des hindous comme le plus violent depuis des décennies dirigés contre les chrétiens. Ces derniers avaient d'ailleurs accusé des groupes nationalistes d'avoir fait d'eux les boucs émissaires - quelle ironie - à des fins politiques.

Himanshu Lal, le commissaire adjoint s'est expliqué : « Nous l'avons arrêté pour avoir écrit un livre dont le contenu est répréhensible. » Au cours du mois de novembre, aucun incident n'a semble-t-il été à déplorer. Deux personnes qui tentaient de distribuer ce livre ont également été écrouées, et la police a confisqué les 700 exemplaires. La consternation frappe : comment est-il possible d'arrêter un homme, si son livre n'est pas censuré, alors que son contenu est néfaste ?

Lenin Kumar est aussi connu pour être un sympathisant de gauche, impliqué dans des activités maoïstes, ce qui pourrait être ajouté aux charges officielles...