Indépendance de la Catalogne : le patron de Planeta prêt à partir

Clément Solym - 10.10.2012

Edition - International - Planeta - José Manuel Lara - indépendance


La question de l'indépendance de la Catalogne pose aujourd'hui de sérieux problèmes... au grand patron du groupe Planeta. José Manuel Lara s'est en effet exprimé dans différents médias espagnols pour évoquer ce point politique épineux, estimant tout simplement qu'en cas d'obtention de l'indépendance, le groupe quitterait le territoire. 

 

 

 

L'homme d'affaires voit dans cette demande un réel danger pour son entreprise. C'est que le parlement catalan avait approuvé, à la fin du mois dernier, l'idée d'un référendum portant sur l'indépendance du pays. Pour cette région plutôt aisée, l'indépendance apporterait un souffle réel, puisque plus d'un cinquième de l'économie espagnole provient de la région.

 

Cependant, le parlement espagnol vient de bloquer une demande de référendum sur l'indépendance catalane. Mais les angoisses de José Manuel Lara n'en sont pas moins réelles. En regard des événements politiques et de la situation économique globale, le groupe Planeta « quittera la région, si la Catalogne devient indépendante ». 

 

Selon lui, il n'y aurait aucun intérêt pour sa maison d'édition de rester établie dans un pays étranger, qui parle une langue étrangère. « Absurde », commente-t-il, non sans avoir fait part de ces faits à Artur Mas, homme politique catalan très impliqué. Ainsi, poursuit Lara, la radicalisation actuelle donne à la peur des Espagnols une voix plus forte. Il ajoute que des pourparlers avec Mas sont en cours, parce que Lara est « très inquiet par cet environnement ». 

 

Et de redouter surtout que d'autres sociétés ne finissent par quitter également la Catalogne, dans le contexte actuel. Pour l'heure, Lara est l'un des rares grands patrons espagnols - le siège de Planeta est basé à Barcelone - à s'être exprimé sur la question. Aujourd'hui, les habitants de Catalogne refusent d'assumer les 20 % de la dette publique espagnole, tout en soulignant la solidité de l'industrie locale.

 

Pour Lara, il est surtout préoccupant que les parties en présence « ne se sont pas réunies pour parler en profondeur de ces questions ». 

 

Planeta est propriétaire du groupe Editis en France.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.