Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Indépendante et inspirante : Ebdo, une nouvelle revue chez Les Arènes

Victor De Sepausy - 27.09.2017

Edition - Les maisons - ebdo revue beccaria - Arènes Laurent Beccaria - revue indépendance publicité


Ebdo, ce sera l’indépendance, l’inspiration, mais avant tout une nouvelle aventure éditoriale pour les éditions Les Arènes. « Il s’agit d’inventer l’hebdomadaire aujourd’hui », explique Laurent Beccaria. Et pour amorcer son lancement, le projet se déploie à travers une campagne de financement participatif, déjà plaisamment suivie.


 

 

Un journal papier, « évidemment », annonce illico le fondateur de la maison Les Arènes, qui est derrière le projet. « Nous avons rassemblé une équipe de grands professionnels de la presse (dirigée par Constance Poniatowski et Patrick de Saint Exupéry) et de jeunes talents, afin d’inventer un journal qui n’existe nulle part ailleurs, dans le sillage des revues XXI et 6 mois. »

 

Évidemment, le projet éditorial est vaste, dense et prometteur. Et le modèle économique se veut aussi exigeant que celui des revues évoquées : disponibilité en librairie, pas de publicité et des abonnements. « Nous avons besoin d’avoir confiance dans les journalistes. L’omniprésence de la publicité et la concentration des moyens d’information ont introduit le soupçon. Une presse nouvelle doit restaurer des liens profonds avec les lecteurs. » Radical. 

 

Sauf que ces idéaux doivent prendre racine dans le réel. « Nous avons choisi de nous appuyer sur les lecteurs, via une campagne de pré-abonnements. La barre est haute… », poursuit l’éditeur.

 

Alors quid d’ebdo ? « À distance de l’info en continu, ebdo traitera ce qui est important et pas nécessairement urgent, en innovant dans les rubriques et le traitement visuel de l’information. » Une boîte à outils – une de plus, diront certains, mais en a-t-on jamais assez ? – qui veut expliquer, détailler, faire comprendre. 

 

Le rendez-vous sera à prendre chaque vendredi, si la campagne de financement est menée à bien – il s’agit d’obtenir un soutien pour le lancement qui interviendra le 12 janvier prochain. Le numéro 0 sera financé à travers la première vague, et si affinité, d’autres projets se concrétiseront. 

 

La campagne de financement est montée sur KissKiss BankBank, accessible à cette adresse, avec déjà 19.237 € récoltés sur les 150.000 € attendus – oui, gros, gros projet en perspective... La perspective d’un modèle de 110 pages, avec des perspectives de 100.000 exemplaires hebdomadaires d’ici 2020 fait envie.

 

Le tout pour moins de 4 €...