Inédit : Lou Reed a mis en chanson l'autobiographie d'Andy Warhol

Camille Cado - 01.11.2019

Edition - International - Lou Reed Andy Warhol - littérature en chanson - The philosophy of Andy Warhol


Si l'on connaissait déjà le lien étroit qui unissait les deux artistes, cette cassette qui date de 1975 n'en reste pas moins une véritable découverte. Elle comprend 12 titres de Lou Reed inspirés de l'autobiographie d'Andy Warhol : The philosophy of Andy Warhol (from A to B and back again), publiée la même année. Ma philosophie de A à B et vice versa est sorti en France en 2009 dans la traduction de Marianne Véron aux éditions Flammarion.

Lou Reed, Prince de la nuit et des angoisses - Thierry Ehrmann, CC BY 2.0


La cassette a été retrouvée par Judith A. Peraino, professeur de musique à l'Université de Cornell, annonce The New York Times. Elle a déclaré l'avoir trouvé par hasard au Musée Andy Warhol de Pittsburgh aux États-Unis, alors qu'elle cherchait un livre sur l'artiste.

Elle a affirmé ne pas avoir été pleinement consciente de ce qu'elle avait découvert jusqu'à ce qu'un personnel de Musée lui affirme que c'était une cassette inédite de Lou Reed. « C'est à ce moment là que j'ai compris, j'étais toute excitée. »

Si la première face comprend des enregistrements du chanteur en concert en 1975, la seconde face présente des chansons inédites inspirée de l'autobiographie de Warhol. Les enregistrement sont assez simples: la voix de Lou Reed, seulement posée sur le son d'une guitare acoustique.

« Cette cassette révèle un Lou Reed qui travaille ce qu'il fait de mieux, c'est-à-dire dénicher la personnalité de sa chanson, raconter des histoires, mais aussi être aussi brutalement honnête qu'il ne l'est dans la plupart de ses écrits. »

On vous laisse imaginer puisque l'accès à la bande est pour le moment réservé aux professionnels du musée. On imagine d'avance qu'en raison des droits d'auteur, les chances pour que les enregistrements soient rendus publics sont plutôt minces...

Pour les plus curieux, Variety vous propose un extrait de 30 secondes d'une des chansons à cette adresse.
 

Andy Warhol : le mentor de Lou Reed


L'amitié entre Andy Warhol et celui qu'il surnommait le « prince de la nuit et des angoisses » ne date pas de cette cassette. Dès la formation de The Velvet Underground dans les années 60, le groupe de rock américain se produit à la Factory d'Andy Warhol. En 1967, ils sortent leur premier album en collaboration avec la chanteuse Nico, The Velvet Underground and Nico, que le représentant du pop art produit. Il signe également la pochette du disque avec une célèbre banane jaune.
 


 

À la mort de Warhol en 1987, le groupe alors dissolu depuis quinze ans, décide de rendre un dernier hommage à celui qu'il considérait comme son premier mentor. John Cale et Lou Reed se retrouvent ainsi sur un album intitulé Songs for Drella dans lequel ils retracent de manière romancée la vie de l'artiste.
 

Certaines des chansons ont d'ailleurs été jouées lors du vernissage de l'exposition consacrée à Andy Wahrol le 15 juin 1990 à la Fondation Cartier de Jouy en Josas. Sterling Morrisson et Maureen Tucker les ont rejoint sur la scène pour reprendre le titre Heroin. À la suite de quoi le groupe se reforme en 1992 même si Nico et Doug Yule manquent à l'appel. Si Warhol a en partie permis au groupe de se former, sa mort a aussi été l'occasion pour le groupe de renouer, avant de se séparer définitivement en 1995.
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.