Inédit : une “suite” d'Orange mécanique, d'Anthony Burgess, découverte

Camille Cado - 25.04.2019

Edition - International - Orange mécanique suite - Orange mécanique inédit - Kubrick Burgess scandale


Une « suite » inédite de A Clockwork Orange (paru en français en 1972 sous le titre de L’Orange mécanique traduit par Georges Belmont et Hortense Chabrier) d'Anthony Burgess, vient d’être découverte. Le manuscrit, titré A Clockwork Condition, explore le scandale qui a suivi la sortie de la célèbre adaptation cinématographique réalisée par Stanley Kubrick. 
 
 
C’est Andrew Biswell, directeur de la Fondation Burgess, mais aussi auteur d’une biographie du romancier britannique, qui a découvert A Clockwork Condition en classant ses archives. Ce manuscrit inachevé de 200 pages aurait été écrit par Burgess entre 1972 et 1973, soit peu de temps après la sortie de l’adaptation de Kubrick (1971). 

À l’origine, A Clockwork Condition a été retrouvé parmi un tas de papiers abandonnés dans son domicile à Bracciano, près de Rome. Après le décès de Burgess en 1993 et la vente de la maison, toutes ces archives ont été transférées à la Fondation Burgess située à Manchester.

Le manuscrit se présente sous forme de notes, de brouillons et même de schémas. Burgess le décrit lui-même comme une « déclaration philosophique majeure sur la condition humaine contemporaine ». Il y développe quelques idées tirées de son roman original, présente de nouveaux arguments sur les dangers de la technologie et de la culture visuelle, mais aussi sur le scandale qu’a provoqué l’adaptation de Kubrick, accusé de faire l’apologie du crime. 

Pour rappel, Kubrick avait tenté de défendre son œuvre, en vain : les courriers de menaces ont vite envahi sa boîte aux lettres. Le réalisateur demande donc à Warner Bros de retirer le film des cinémas britanniques. Une censure qui durera jusqu’à la mort de Stanley Kubrick en 1999, soit 27 ans. 

A Clockwork Orange | headlines
William Beutler, CC BY 2.0

Andrew Biswell a qualifié ce manuscrit de « remarquable » et a déclaré qu’il apportait « un éclairage nouveau sur l’œuvre de Burgess, mais également de Kubrick, ainsi que la controverse qui entoure ce roman notoire ». « À la fois réflexion philosophique et autobiographie, A Clockwork Condition fournit un contexte à l’ouvrage le plus célèbre de Burgess et nourrit ses points de vue sur le crime et les sanctions. »
 

A Clockwork Condition : un projet exhumé


Le directeur de la Fondation Burgess explique que l’auteur britannique aurait abandonné l’écriture de ce manuscrit parce qu’il avait fini par se rendre compte que « ce livre allait au-delà de ses capacités, il était romancier et non philosophe ». Burgess aurait ensuite suggéré de publier un journal sous le titre The Year of the Clockwork Orange, un projet qui a, une nouvelle fois, sombré dans l’oubli. 

Il a cependant écrit un court roman autobiographique, The Clockwork Testament en 1974 (paru en France sous le titre de Le Testament de l’orange traduit en français par Georges Belmont et Hortense Chabrier en 1975). Ce roman illustré aborde un bon nombre de thématique qu’il avait amorcé dans The Clockwork Condition, comme le bien et le mal, le péché originel, les problèmes de la modernité et de la violence.
    
« En théorie, il serait possible de créer une version publiable de A Clockwork Condition. Il y a suffisamment de matière dans les brouillons et les schémas pour donner une impression assez claire de ce que ce livre perdu de Burgess aurait pu être », souligne Andrew Biswell. 

En attendant que quelqu’un se risque à ce projet, le Design Museum lance une exposition rétrospective sur Stanley Kubrick du 26 avril 2019 au 5 septembre 2019, avec une place d’exception faite à Orange mécanique. « C’est le moment propice pour réexaminer le livre si complexe et si célèbre de Burgess », affirme le directeur de la Fondation. 

Via The Guardian, The Bookseller



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.