medias

Inondée en 2016, la bibliothèque de Nemours sort la tête de l'eau

Cécile Mazin - 12.12.2019

Edition - Bibliothèques - bibliothèque Nemours travaux - chantier inondation Nemours - Seine Marne inondations


En juin 2016, la ville de Nemours (Seine-et-Marne) avait été victime d’inondations, touchant notamment la bibliothèque. Plus de trois ans après ce débordement désastreux du Loing, rivière qui jouxte la cité, l’établissement qui avait déménagé momentanément s’apprête à retrouver ses plus beaux atours, en janvier prochain.

inondations NEMOURS 2016-006
David Fleg, CC BY 2.0
 

Les habitations, les réserves du château-musée, l’église, ou encore la bibliothèque… la ville de Nemours n’avait pas été épargnée par le débordement du Loing, contraignant à une évacuation des habitants du centre-ville. Dans le département, des millions d’euros de dégâts étaient constatés lors des intempéries survenues cette année-là, avec une crue de 40 cm supérieure à celle de 1910, alors référente.

Sur Nemours, on recensait plus de 4 millions € de dégâts, et en janvier 2018, la bibliothèque était toujours fermée — avec la perspective malgré tout de démarrer rapidement des travaux. Début septembre 2018, un déménagement de fortune était organisé à côté de la salle des fêtes, le temps que le gros œuvre se fasse. 

Cet établissement, fondé à l’Hôtel Dieu en 1754 par Henri Benoist, disposait à ce jour de 40.000 documents — livres, journaux, DVD, audiolivres, jeux, etc. Elle comptait aussi une collection de 5000 livres anciens et patrimoniaux, depuis le XVIe siècle à 1914.

Mais les travaux qui devaient débuter en septembre 2018 auront finalement été retardés d’une année, sur décision de la mairie. Philippe Roux, adjoint au maire en charge du patrimoine bâti et de la rénovation urbaine le déplore auprès de La République : « La maîtrise d’œuvre que nous avions sélectionnée a fait preuve d’incompétence et a multiplié les incohérences. Nous avons donc pris la décision à l’automne 2018 de résilier le marché de maîtrise d’œuvre pour repartir de zéro. »

Le chantier, estimé à 270.000 €, sera pour 20 % couvert par la commune. Une subvention de la DRAC devrait apporter les 80 % restant : en 2018, le devis portait sur “seulement” 200.000 €. Mais le projet est aussi de bâtir un nouvel établissement, transitant de la bibliothèque à une médiathèque, afin de se conformer aux besoins de la population. 

À suivre.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.