Insécurité de l'emploi et inquiétude dans l'édition aux États-Unis

Clément Solym - 30.07.2008

Edition - Economie - edition - rapport - amerique


Les salaires dans l'édition sont revus à la baisse dans un rapport annuel publié par Publisher's Weekly, reflétant une certaine tendance américaine, constate le magazine. Sur l'année qui vient de s'écouler, donc 2007, on constate différents points.
  • les salaires ont connu la plus faible augmentation depuis 5 ans
  • les primes ont été plus faibles qu'en 2006 - moitié moins en moyenne
  • le taux de satisfaction descendu sous les 50 % en 2006, est remonté à 52 % pour 2007, bien que le taux d'insatisfaction soit demeuré à 16 %
Insécurité de l'emploi et instabilité du secteur

Mais l'on se penchera avec plus d'attention sur deux nouveaux indices qui apparaissent pour cette période : l'insécurité de l'emploi et l'instabilité de leur compagnie autant que de l'industrie. Les employés du secteur se considèrent en effet à 73 % dans une position à peu près sûre, contre 27 % qui la trouvent incertaine avec 8 % qui s'estiment très inquiets. Les changements technologiques sont pour une grande part responsables de cette situation.

Pour l'édition scolaire, le schéma diffère peu : 66 % se sentent à peu près en sécurité à leur poste, contre 18 % qui se disent inquiets. Ce secteur est par ailleurs particulièrement sensible aux évolutions technologiques, autant qu'au piratage de livres scolaires.

Augmentations salariales en berne

Cette situation, combinée à des salaires qui ne suivent pas l'augmentation du coût de la vie outre-Atlantique entache quelque peu le prestige du travail au sein de l'édition. Moins de 80 % des personnes invitent à choisir cette voie, une première. Quoique les femmes, qui gagnent toujours moins que les hommes dans le domaine, restent plus optimistes, avec 81 % contre 73 %.

Parlons salaire, justement : les hommes ont vu le leur augmenter de 4,5 % contre 4,2 % pour les femmes, avec 103822 $ de revenu net pour les uns, et 64742 pour les autres. Cependant, l'étude montre que les hommes ont plus trait aux parties commerciales ou gestion de l'entreprise. D'ailleurs, cette disparité entre les salaires tend à se résorber partiellement dans les États de l'Ouest ; un constat que l'on ne fait pas dans le Sud et le Middle-Ouest.


Enfin, les promotions n'ont pas été légion. Ainsi, 30 % des personnes s'attendent à quitter leur poste dans les deux ans, avec 11 % qui changeront de carrière et 11 % qui envisagent de rejoindre un concurrent. Le numérique a d'ailleurs la cote, puisque 34 % des sondés estiment que leur boîte devrait se tourner vers des embauches dans ce secteur.

Vers une édition verte ?

Le rapport conclut sur l'environnement et la place accordée à l'écologie : seuls 3 % des personnes affirment que la maison d'édition a mis en place une sorte d'initiative verte. Pour 67 %, l'impression se fait sur papier recyclé, et 57 % précisent que des mesures d'économie d'énergie ont été instaurées (changement pour des ampoules économiques, etc.). D'ailleurs, 46 % des éditeurs ont recours aux lecteurs d'ebooks dans l'édition classique. Dernier point, 54 % des maisons dans le milieu scolaire ont recours aux téléconférences pour limiter les émissions carbone.

1350 personnes ont été sollicitées en ligne pour ce questionnaire.